“L’équipe suédoise va arriver à Herning en confiance”, Jens Fredricson

À cinquante-quatre ans, Jens Fredricson a déjà participé aux Jeux olympiques, aux championnats d’Europe et à trois finales de Coupes du monde. Dans une semaine, il participera toutefois à ses tous premiers championnats du monde, le sélectionneur suédois Henrik Ankarcrona lui ayant fait confiance. Dans cette équipe composée des trois champions olympiques de Tokyo dont son frère cadet Peder, Jens Fredricson figure avec l’excellent Markan Cosmopolit, troisième de la finale de la Coupe du monde en avril. À quelques jours du grand départ, le discret cavalier a répondu aux questions de GRANDPRIX.



Dans quelques jours, vous allez prendre la route pour vos premiers championnats du monde à Herning, au Danemark. Comment vous sentez-vous à quelques jours de l’échéance?Pour le moment, tout va bien. Je suis encore dans ma bulle, dans un pré, avec un cheval de trois ans à qui je viens rendre une petite visite (rires). Ces jours-ci, j’oscille entre derniers entrainements et ultimes préparatifs. Organiser cette échéance demande du temps. Nous allons encore faire sauter les chevaux un peu, travailler correctement sur le plat tout en les gardant frais. Ils prendront la route pour Herning dimanche, le concours n’est qu’à environ quatre heures de chez nous. Comme le font d’autres nations &agra...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe