Isabel Fernández de Cañete, cheffe parmi les chefs

Si elle n’est une pionnière, Isabel Fernández de Cañete est l’une des rares femmes à officier en tant que cheffe de piste titulaire à haut niveau en saut d’obstacles. Disciple du grand Santiago Varela, qu’elle assiste très souvent, elle sait aussi voler de ses propres ailes avec passion et discrétion. Cette année, l’Espagnole de cinquante-sept ans a mis en scène avec brio le nouveau CSIO 3* de Madrid... avec le même entrain qu’une épreuve Poneys à 60cm.



Les femmes cheffes de pistes sont si peu nombreuses à haut niveau que l’on aurait tôt fait de qualifier Isabel Fernández de Cañete d’éclaireuse. Ce serait oublier la Britannique Pamela Carruthers, qui a longtemps officié à Spruce Meadows, l’incroyable stade équestre édifié près de Calgary, au Canada, dont elle a grandement contribué au développement. Décédée le 23 septembre 2009 à quatre-vingt-treize ans, elle a grandement influencé la génération suivante, dont fait partie l’Américaine Linda Allen, soixante-seize ans, qui fut la première – et à ce jour la seule – à qui la Fédé...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe