Le défi des concours zéro carbone

Devenu l’une des préoccupations primordiales de nos sociétés, le changement climatique s’invite peu à peu dans l’événementiel, y compris sportif. Virginie Coupérie-Eiffel, Teresa Blázquez, Sophie Mottu Morel et Linda Southern-Heathcott, respectivement organisatrices du Longines Paris Eiffel Jumping, du Sunshine Tour, du CHI de Genève et des concours de Spruce Meadows, se projettent vers l’objectif zéro carbone, qu’elles appréhendent chacune à leur manière, avec optimisme et détermination.



Elles ont au moins trois points communs: toutes les quatre sont des femmes, passionnées par les sports équestres et organisatrices de concours internationaux de saut d’obstacles. De fait, dans le cadre de leur carrière professionnelle, Virginie Coupérie-Eiffel, Sophie Mottu Morel, Linda Southern-Heathcott et Teresa Blázquez, respectivement à la tête du Longines Paris Eiffel Jumping (LPEJ), du Concours hippique international de Genève (CHIG), du stade équestre de Spruce Meadows et du domaine équestre de Montenmedio, théâtre du Sunshine Tour, se retrouvent face à un défi qui gagne de plus en plus de terrain dans le secteur événementiel: l’objectif zéro carbone.Plac...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe