Quels sires se cachent derrière le roi Edward et ses vassaux?

Des cent trois chevaux au départ de la Chasse des championnats du monde de saut d’obstacles, le 10 août à Herning, seuls vingt et un se sont élancés dans la finale individuelle, quatre jours plus tard. Au Danemark, des chevaux aux origines plutôt singulières ont brillé, tandis que d’autres ont une fois de plus montré la valeur de certains courants de sang parmi les plus classiques. Quoi qu’il en soit, il est toujours instructif de passer au crible les pedigrees de ces athlètes d’exception.



Si l’on vous parle d’un hongre BWP de douze ans, à qui pensez-vous spontanément? Sans doute, depuis le dimanche 14 août, à King Edward (ex-King Edward Ress, Edward x Feo de Lauzelle), fraîchement sacré champion du monde de saut d’obstacles sous la selle du Suédois Henrik von Eckermann. L’été dernier, il était déjà entré dans l’histoire en devenant le troisième cheval à avoir conclu l’ensemble des épreuves olympiques sans commettre la moindre faute. Ses caractéristiques font de lui un “cheval-type” des Mondiaux de Herning, au Danemark. En effet, parmi les cent trois équidés ayant pris le départ de la Chasse ...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe