Olivier Guillon entrevoit enfin “le bout du tunnel”

Depuis sa chute survenue fin mai à Canteleu, Olivier Guillon est privé de compétition, et même d’équitation. Opéré d’une fracture “qui n’aurait pas pu l’être il y a quinze ans”, le médaillé d’argent par équipes des Mondiaux de 2010 et des Européens de 2011 espère se remettre en selle le mois prochain. En attendant de pouvoir monter Express de Hus, sa dernière recrue, il mesure sa chance d’être si bien entouré.



Le 29 mai, lors du Grand National de Canteleu, en Seine-Maritime, Olivier Guillon a subi la première véritable blessure physique de sa longue et prospère carrière de cavalier de saut d’obstacles. Un “cadeau” dont il se serait bien passé une semaine après avoir célébré ses cinquante ans. “J’ai tout simplement commis une georgette sur un vertical!”, sourit-il. “J’étais en confiance. Au dernier moment, ma jument a eu une hésitation, elle s’est perchée et je suis retombé debout. Une chute parmi tant d’autres, presque anodine. Malheureusement, le choc a été brutal”, raconte le Normand, établi de longue date à...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe