“Vendre Vangog est une suite logique compte tenu de notre situation”, Olivier Robert

Arrivé en Scandinavie pour disputer les deux premières étapes de la ligue d’Europe occidentale de la Coupe du monde Longines, Olivier Robert est un homme heureux. Après deux années quasiment blanches, il s’apprête à renouer avec l’indoor, qu’il considère comme son “sport préféré”. Comptant sur Iglesias DV, qu’il construit dans l’objectif d’en faire son prochain crack, le Bordelais se relève petit à petit d’une saison extérieure moins éblouissante que sa belle épopée de 2021. À quelques heures du coup d’envoi du CSI 5*-W d’Oslo, il s’est confié sur ses objectifs hivernaux, sa saison extérieure et sa vision du monde si inquiétant qui nous entoure. Il donne aussi des nouvelles de son fidèle Vivaldi des Meneaux, à qui il va offrir un bol d’oxygène, et officialise la mise en vente de Vangog du Mas Garnier, à ses côtés depuis six belles années.



Comment allez-vous en ce moment ?Mieux que le monde. Je vais participer aux CSI 5*-W d’Oslo et Helsinki, deux belles étapes de la Coupe du monde Longines. Au fil des années, ces grands concours indoor sont devenus mon sport favori. Je suis heureux de redémarrer si tôt en intérieur. Cela va me permettre de mettre en place de nouveaux codes avec Iglesias DV (KWPN, Quasimodo van de Molendreef x Indorado), mon probable futur fer de lance. Je suis vraiment heureux d’être là même si je ne peux m’empêcher de penser à cette guerre qui fait rage en Ukraine. En Norvège et plus encore en Finlande, on est tout près de la Russie de Vladimir Poutine, qui pourrait tout à fait lancer des missiles contr...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe