Le concours indoor, un modèle d’avenir ou un folklore européen?

À l’heure où l’agenda des compétitions internationales tend à retrouver son rythme d’avant Covid-19, la ligue d’Europe occidentale de la Coupe du monde Longines atteint un nombre record d’étapes. Pour autant, les concours indoor, qui doivent composer avec l’augmentation des coûts de l’énergie et réduire leur empreinte carbone, font face à une concurrence de plus en plus forte d’événements extérieurs organisés partout dans le monde.



Quel plaisir, sans cesse renouvelé, de se retrouver dans les halles accueillant les grands concours indoor de saut d’obstacles! Et quelle joie procure, les jours raccourcissant, la perspective de revivre enfin une saison intérieure complète, sans annulations en cascade ni restrictions sanitaires! Depuis un peu plus de deux ans et demi que le mot Covid s’est imposé dans nos lexiques quotidiens, on a appris à espérer avec prudence, tant les soubresauts de ce coronavirus peuvent s’avérer brutaux et inattendus. Pour autant, à l’exception de la Chine et des quelques rares autres pays ayant opté pour des politiques dites “zéro Covid”, le monde semble sortir doucement, mais sûremen...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe