Pour Laura André, la saison de la Clémentine a débuté à Lyon

Qui dit saison hivernale dit également saison des clémentines. L’agrume s’apprête à faire son retour alors que la fille de Mozart de Beny, Clémentine, a permis à la Suissesse Laura André de s’imposer en début d’après-midi dans le Grand Prix du Jumping Ponies’ Trophy sur la piste principale du CHI Longines d’Equita Lyon. Elle succède à Nohlan Vallat et Daenerys d’Hurl’Vent au terme d’un barrage qui a causé du tort à bien des couples, les deux complices ont supplanté l’Allemande Franca Clementine Kröly et l’expérimenté Karim van Orchid’s ainsi que l’Irlandais Ben Walsh sur Derryvane Belle. Jack Conlon Gateau a, lui, signé la meilleure performance tricolore avec sa surdouée Samba van de Groenheuvel.



Associées depuis seulement un an, Laura André et Clémentine font déjà partie des couples incontournables de la sphère poney. Cet après-midi, au CHI Longines d’Equita Lyon, elles ont emporté leur plus belle victoire dans le Grand Prix du Jumping Ponies’ Trophy, l’équivalent de la Coupe du monde pour les poneys. Montant intelligemment son barrage, la jeune Suissesse de quatorze ans n’a tenté l’impossible mais son chronomètre de 36’’03 lui a permis de mettre la pression à ses concurrents, les invitant à la faute. Déjà victorieuses du Grand Prix du CSIP de Chevenez il y a deux semaines, la Suissesse et la grise ont ainsi écrit la plus belle ligne de leur palmarès déjà riche de dix succès internationaux et d’une troisième place dans le mythique Grand Prix du CSIOP d’Hagen, remporté en 2021 par la ponette lorsqu’elle était encore sous la selle de la Française Lola Brionne. À l’aise partout, elle s’était déjà illustrée en indoor avec son ancienne cavalière en remportant la très disputée Super As Poney Élite Excellence de Bordeaux en 2020 et avait prouvé l’étendue de sa qualité en permettant à la France de décrocher le titre européen par équipes l’été dernier à Strzegom.   Première à déjouer les difficultés du parcours proposé par le chef de piste Jean-François Gourdin, l’Allemande Franca Clémentine Kröly s’est classée deuxième. Naturellement ouvreuse du barrage, l’amazone a signé le seul autre double sans-faute avec le très bon Karim van Orchids (36’’88). À treize ans, l’alezan ayant déjà participé trois fois aux championnats d’Europe avec Johanna Beckmann, a permis à sa jeune cavalière d’améliorer sa performance de 2021, où tous deux s’étaient classés quatrième. Si la bataille pour la victoire et le podium avait bien débuté, les quatre autres couples qualifiés ont finalement été poussés à la faute. Partie en deuxième position, la Néerlandaise Jersey Kuijpers, dont l’entourage a laissé exploser sa joie une fois la ligne d’arrivée du tour initial passée sans pénalité, n’a pu éviter une barre à l’entrée du double placé en numéro 4. Avec Lafaletta, elle s’est finalement classée quatrième. La même combinaison a aussi piégé la Suédoise Willia Ohlinger Axelsson et Barravalley Shadow, également fautifs sur l’ultime oxer et sixièmes. Leur chronomètre de 35’’38 a cependant laissé penser que la victoire n’irait peut-être pas du côté helvétique.  
Avant-dernier à s’élancer, l’Irlandais Ben Walsh a coupé les cellules avec un temps bien plus rapide aux rênes de Derryvane Belle, 33’’83, mais là encore, le premier élément de la combinaison les a écartés de la plus haute marche. Ne restait alors à s’élancer que Jack Conlon Gateau, unique représentant tricolore dans cette finale au chronomètre. Avec son exceptionnelle Samba van de Groenheuvel, le cavalier franco-irlandais a fait vibrer les tribunes d'Eurexpo. Très rapide avec un temps de 33’’67, il a cependant renversé les obstacles 5 et 6, synonyme de cinquième place. Quelle performance pour la grise, seulement âgée de huit ans et déjà deuxième hier, qui avait permis à son cavalier de monter sur la deuxième marche du podium des championnats d’Europe de Strzegom aux côtés de l'équipe de France cet été.  

Émotion et satisfaction pour Laura André à la remise des prix.

Émotion et satisfaction pour Laura André à la remise des prix.

© Scoopdyga



Composé de douze obstacles, le parcours initial de cette première étape du Jumping Ponies’ Trophy, dont la finale se tiendra à l’occasion du CHI-W de Malines fin décembre, a écarté quelques favoris du barrage. Le triple numéro 5, devenu double au barrage, a notamment piégé l’exceptionnelle Armène du Costilg, ancienne complice de Jeanne Hirel née chez Gérard Nicod, et la Britannique Poppy Deakin. Le double n°9 placé le long des tribunes a aussi été à l’origine de quelques fautes dont celle de la vice-championne d’Europe par équipes 2019, Lapislazuli, et Tilly Bamford. On notera également l’erreur de parcours inattendue de la Britannique Sophie Evans, bien partie pour signer un magnifique sans-faute avec son tout aussi plaisant Oscar van de Beekerheide, qui a oublié de sauter l’oxer numéro 10.  

Du côté du clan tricolore, si Jack Conlon Gateau est parvenu à se qualifier, le reste des troupes a connu plus de difficultés. Partie en ouvreuse, Estelle Salomé a entamé un bon tour avec son Box Office du Péna puis commis deux fautes sur les 8 et 9a. Certainement déconcentrée par les vifs applaudissements du public après le dixième obstacle, la cavalière n’a pu éviter un refus de l’étalon sur le vertical suivant, provoquant sa chute. À la suite, la vice-championne d’Europe par équipes en titre Arwen le Saux a fauté sur les obstacles 3 et 6 avec la bouillonnante Come Girl du Rond Pré tandis que Janelle Rebelo a renversé l’imposant oxer 10 avec Dance Floor du Cauroy. Le fameux double 9 a été aussi fatal à Lou Ezguerra et Cupidon d'Hurl’vent, Héloise Gruson et Diabolo Meniljean, également fautifs à deux autres reprises, ainsi qu’aux champions de France As Poney Élite Excellence et vice-champions d’Europe par équipes Emma Gay le Breton et Bad Boy du Beau Mont. Axelle Pottier a quant à elle emporté le numéro 10 avec le vice-champion de France des sept ans de 2016, Vvalnut Grove du Pena.  

Auteurs de la meilleure performance française cet été à Strzegom, terminant quatrième, Lou Ann Beraud et Ungaro of Qofanny ont laissé penser au public qu’ils signeraient le premier sans-faute tricolore mais une franche faute sur l’ultime obstacle les a privés du barrage. Grâce à un bon chronomètre, la paire a tout de même pu se placer dixième.   Parmi les engagés au concours lyonnais, Gaëtane Orhant n’a quant à elle pas pu prendre part à la moindre épreuve ce week-end, son Champagne d’Arcus n’ayant été déclaré apte à concourir lors de la visite vétérinaire.     

Les résultats ici  

Toutes les épreuves du CHI Longines d'Equita Lyon sont à suivre en direct sur Clipmyhorse.tv. Ce soir, l'Equita Masters sera commenté à 20h30 par Kamel Boudra et Michel Robert.  

Très belle cinquième place pour Jack Conlon Gateau et la superbe Samba van de Groenheuvel.

Très belle cinquième place pour Jack Conlon Gateau et la superbe Samba van de Groenheuvel.

© Scoopdyga