Christophe Bogrand, du cheval Shagya à la Route du Rhum

Aussi à l’aise dans ses bottes de cavalier que de marin, Christophe Bogrand, bien connu en endurance où il évolue à haut niveau avec ses Shagyas, s'apprête à prendre ce mercredi, pour la deuxième fois de sa vie, le départ de la Route du Rhum, mythique traversée de l’Atlantique à la voile en solitaire. Ce qui le fait courir, à cinquante-neuf ans, aujourd’hui comme hier? Populariser une éthique pour la préservation de la planète et le bienêtre de ses habitants… chevaux inclus.



Depuis tout jeune, Christophe Bogrand a toujours eu un pied dans une embarcation et l’autre à l’étrier. Une dualité qui permet depuis des années à ce Breton très entreprenant de vivre de belles aventures… C’est au Haras national d’Hennebont, dans le Morbihan, que Christophe découvre l’équitation, à treize ans. “Il y avait un niveau élevé” dans l’apprentissage, “et je m’imprégnais des sports équestres de haut niveau en suivant les compétitions”, raconte celui qui a appris à faire de la voile dès l’âge de huit ans sur un Optimist, fameux bateau miniature des apprentis loups de mer. Tout en con...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe