Dubai du Cèdre quitte Margaux Rocuet mais restera sous selle française

Vice-championne de France des sept ans en 2020 et vue jusqu’en CSI 5* sous la selle de Margaux Rocuet, Dubai du Cèdre ne sera plus montée par la cavalière de vingt-neuf ans. La fille de Baloubet du Rouet, qui appartient toujours à son naisseur, Sylvain Pitois, restera cependant sous selle française.



“Coup dur pour Margaux… Les propriétaires de Dubai ont décidé de la confier à un cavalier de l’équipe de France.” C’est avec ces mots que Bruno Rocuet, père de Margaux et à la tête de l’écurie éponyme, a annoncé jeudi le départ de Dubai du Cèdre vers d’autres horizons. Arrivée chez lui au tout début de sa formation, l’alezane aura “évolué tout d’abord sous la selle de Valentin Besnard puis sous celle de Margaux.” La puissante fille de Baloubet du Rouet, labellisée Selle Français Originel, s’est fait remarquer dès ses jeunes années, notamment en prenant la deuxième place du championnat de France des sept ans en 2020 derrière… Djibouti de Kerizac, lui aussi monté par Margaux Rocuet!

Partenaire de la cavalière en juin de cette année pour sa première Coupe des nations Seniors, disputée lors du CSIO 3* de Gorla Minore, Dubai du Cèdre n’y avait commis qu’une faute en première manche, avant de réaliser un sans-faute lors du second acte, participant ainsi à la deuxième place de l’équipe de France lors de cette épreuve par équipes. Après avoir fait ses débuts en CSI 5* en septembre 2021 sur la piste de l’Hubside Jumping de Grimaud, la petite-fille de Diamant de Semilly s’est frottée à ses trois premières épreuves à 1,55m cette saison, concédant quatre points dans l’une d’entre elles, disputée lors de l’étape du Global Champions Tour de Ramatuelle en mai, et deux fautes dans les deux autres. “Très économisée”, comme l’indique Bruno Rocuet, la jument était l’objet de “grands espoirs pour 2023, voire 2024”, et le Breton considère que “la belle histoire se termine aujourd’hui avec beaucoup d’amertume et de tristesse.” “Un peu désolés” de la façon dont les choses se sont passées récemment, Sylvain Pitois et sa compagne, naisseurs et propriétaires de Dubai du Cèdre, se disent quant à eux “infiniment reconnaissants” envers Margaux, et expliquent leur décision pour GRANDPRIX.



“L’écurie Rocuet est une super maison”, Sylvain Pitois

“Cette décision intervient pour nous dans la logique de l’évolution de notre jument, indiquent-ils. Il y a un an, ma compagne et mois avions indiqué à la famille Rocuet que nous ne voulions plus assumer seuls le risque de garder une jument d'une telle qualité. L’idée était donc qu’ils trouvent des investisseurs prêts à acquérir une partie de la jument, mais malheureusement, ils n'ont pas réussi à trouver les soutiens nécessaires, donc nous avons décidé de leur retirer Dubai pour la confier à un cavalier du top trente mondial qui aura moins de difficulté à accéder aux plus belles compétitions. En effet, il est beaucoup plus facile d’accéder aux concours qui font évoluer les chevaux de cette manière. Nous élevons pour le haut niveau, et je vends des poulains en disant aux clients que nous allons tout faire pour l’atteindre, et il y a un moment où on doit le faire si l’on veut être honnête avec eux.” 

Pour l’heure, la jument se trouve chez Julien Epaillard, qui l’a essayée et prend maintenant contact avec elle. “Nous avions déjà été sollicités par des cavaliers de haut niveau, y compris étrangers, mais jusque-là nous n’avions pas souhaité la retirer des écuries Rocuet, explique Sylvain Pitois. En tout cas, nous voulions absolument qu’elle reste sous selle française, car nous estimons que nous avons suffisamment de bons cavaliers en France pour la confier à l’un d’entre eux.” Pour lui, l’heure est avant aux remerciements tout envers Margaux et toute son équipe. “Nous sommes fiers d'avoir pu aider Margaux à obtenir son doublé historique dans le championnat de France des sept ans ainsi que sa première sélection en équipe de France Séniors, avec une deuxième place à la clef. Nous sommes infiniment reconnaissants envers elle pour tout ce qu’elle a fait pour notre jument, et souhaitons également remercier Bruno pour ses excellents conseils techniques, car il est l’un des meilleurs dans ce domaine, ainsi que toute l’équipe pour les très bons soins prodigués à Dubai. L’écurie Rocuet est une super maison.”