L’obligation de monter le Grand Prix en bride et avec des éperons fait débat

Répondant aux interrogations de plusieurs fédérations nationales, la Fédération équestre internationale (FEI) se penche depuis plusieurs mois sur une possible suppression de l’obligation d’utiliser bride et éperons en compétitions internationales. Discutée lors de l’assemblée générale de la FEI, la question a fait réagir.



Mi-novembre, la Fédération équestre internationale (FEI) a réfléchi à rendre optionnels la bride et les éperons dans les épreuves internationales de niveau Grand Prix, la bride étant pour l’heure obligatoire au-delà des CDI 2*, et les éperons, dans la totalité des compétitions internationales hormis les CDI Poneys et Enfants. En résonance avec le vaste sujet du bien-être équin dans l’univers du haut niveau, cette thématique interroge sur les pratiques en dressage, la fédération britannique soulignant l’image négative que peuvent nourrir les éperons auprès d’un public non initié. Concernant les éperons,...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe