“Azote Brimbelles a tout pour atteindre le plus haut niveau”, Titouan Schumacher

Le week-end passé à Rouen, Titouan Schumacher a pris part au CSI 4* d’Équi Seine avec l’objectif d’aguerrir plusieurs chevaux qui pourraient prendre la relève de son tout bon Atome, blessé en piste lors du CSI 4* de Bourg-en-Bresse, en mai. Installé au haras familial des Brimbelles, l’actuel trois cents vingt-huitième au classement mondial Longines des cavaliers et père de famille de vingt-huit ans a pris le temps d’évoquer la reconstruction de son piquet de chevaux, son douloureux week-end bressan, la convalescence de son meilleur cheval, l’élevage, le système de pay-cards ou encore quelques sujets de société.



Il y a un an, vous participiez aux play-offs de la Global Champions League, à Prague, qui symbolisent la professionnalisation ultime des concours hippiques. Cette année, vous disputez le CSI 4* de Rouen (entretien réalisé samedi 26 novembre), un concours associatif animé par une équipe de bénévoles passionnés. Sacré contraste! Absolument! Les concours comme celui de Rouen ont une âme et une excellente ambiance. Il y a beaucoup de public, ce qui est agréable (cela étant, le public est nombreux aussi à Prague, ndlr). J’ai presque l’impression de jouer à domicile. Je peux même rentrer chez moi chaque soir (le haras des Brimbelles est situé à une quaranta...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe