Passionnément Genève : Jérôme Hurel tire plus vite que son ombre dans la Grande Chasse en 2015

Le 12 décembre 2015, Jérôme Hurel avait triomphé dans la traditionnelle Grande Chasse du Concours hippique international de Genève. Associé à son fidèle Warrior, l’Eurélien avait imposé un chronomètre supersonique, supplantant les Suisses Niklaus Rutschi et Romain Duguet. Revivez cette victoire dans le cadre d'une série d’articles, illustrés de vidéos, consacrés aux plus belles victoires françaises dans l'un histoire récente du CHI de Genève, dont l’édition 2022 est programmée du 7 au 11 décembre à Palexpo.



Jérôme Hurel et Warrior à la remise des prix.

Jérôme Hurel et Warrior à la remise des prix.

© Scoopdyga

Créée en 1991, la Grande Chasse est une épreuve emblématique du Concours hippique international (CHI) de Genève. Par le passé, seuls trois Français ont remporté cette épreuve, Philippe Rozier par deux fois en 1998 et en 2010 avec Make My Day (SWB, Cortez I x Honeymoor, Ps) et Idéal de Roy (SF, Quidam de Revel x Grand Veneur), Jérôme Hurel avec Warrior (KWPN, Emilion x Renville) en 2015 et Nicolas Deseuzes lors de la précédente édition avec Stella de Preuilly (SF, Baloubet du Rouet x Apache d’Adriers). 

Le 12 décembre 2015, alors qu’il partait en avant-dernière position, Jérôme Hurel avait réalisé un parcours rapide aux rênes de Warrior. Le Tricolore n’avait pas hésité à traverser à toute vitesse le lac pour grapiller quelques secondes. Une audace payante qui leur avait valu le meilleur chronomètre en franchissant la ligne d’arrivée en 70’’89. Juste derrière lui, avec une seconde d’écart, le cavalier suisse Niklaus Rutschi avait pris la deuxième place avec Earl Pery’s Caro CH, fils de Caretino, vainqueur plus tôt du Prix des Communes Genevoises. Son compatriote Romain Duguet s’était octroyé la troisième place avec Cacharel. 

Du côté des autres Tricolores engagés, Laurent Guillet avait terminé à la sixième place en selle sur Tisèle du Park, tandis que Philippe Rozier avait essuyé un refus avec le fils de Flipper d’Elle, Quel Chanu, et avait fini vingt-deuxième. On précisera que cette édition du CHI de Genève avait enregistré trois victoires françaises, puisque Roger-Yves Bost avait décroché deux autres épreuves intermédiaires avec Sydney Une Prince.

L’édition 2022 du CHI de Genève est programmée du 7 au 11 décembre à Palexpo. La billetterie est ouverte.