Marlon Módolo Zanotelli prive Victor Bettendorf d’une première gagnante à Genève

Marlon Zanotelli a gagné le Trophée de Genève, première des trois épreuves qualificatives pour le Grand Prix Rolex du CHI de Genève, ce soir à Palexpo. En selle sur VDL Edgar M, le Brésilien a devancé d’une seconde Victor Bettendorf, le plus normand des Luxembourgeois, deuxième sur Mr. Tac, et d’un peu plus encore l’Irlandais Shane Sweetnam, troisième grâce à James Kann Cruz.



À l’issue d’un barrage qui a opposé dix-huit des cinquante couples au départ, l’hymne brésilien a retenti au terme du Trophée de Genève, première épreuve phare de la soixante et unième édition du CHI de Genève. Marlon Módolo Zanotelli s’est imposé en selle sur son fidèle VDL Edgar M. Âgé de treize ans, le bel alezan n’en a pas fini d’en mettre plein les yeux à ses concurrents. Première qualificative pour le Grand Prix Rolex de dimanche, cette compétition a réuni les plus grands noms de la scène internationale. Les champions ont d’ailleurs répondu présent. Ainsi, à l’ouverture du barrage, on a notamment retrouvé Henrik von Eckermann, champion du monde et numéro un mondial, Martin Fuchs, numéro deux mondial et tenant du titre dans le Grand Prix de Genève et la finale de la Coupe du monde Longines, puis Ben Maher, champion olympique. Quatre points ont pénalisé le Suédois et le Britannique, tandis que le Suisse a préféré assurer un sans-faute avec son jeune mais prometteur Commissar Pezi. Le premier à réussir un tracé parfait avec un chrono canon (35’26) a été l’Irlandais Shane Sweetnam, en selle sur James Kann Cruz.



Difficile pour les suivants de rivaliser. Ils ont tous butté sur les délicatesses imaginées par les chefs de piste Gérard Lachat et Louis Konickx. Il en fallait plus pour impressionner Victor Bettendorf et Mr. Tac. Très en forme cette année – il a signé cinquante-quatre victoires internationales ! –, le Luxembourgeois était galvanisé par l’enjeu. Fluide, rapide, confiant, le cavalier installé en Normandie, qui participe pour la première fois à ce monument de la saison indoor, a réussi à abaisser le meilleur chronomètre tout juste à 34’’98. Le local de l’étape, Steve Guerdat, avait à cœur de s’adjuger sa treizième épreuve majeure à Genève. Avec Vénard de Cerisy, et s’est d’ailleurs montré plus rapide que Victor Bettendorf (34’’46), mais il a été malchanceux sur l’oxer La Tuilière situé dos à la sortie… Il a fallu attendre l’antépénultième départ pour connaître le vainqueur. Avec son complice Edgar M, Marlon Zanotelli a signé sa première grande victoire à Genève, et avec la manière. Survolant les obstacles et suivant un tracé parfait, le Brésilien a finalement devancé son rival de plus d’une seconde (33’’87). Grâce à son excellent barrage, Shane Sweetnam a complété le podium de ce Trophée de Genève.



Zoom sur le nouveau système de qualification pour le Grand Prix

C’est tellement spécial d’être à Genève. La victoire n’en est que plus belle”, s’est réjoui l’homme du soir. “Je suis très fier d’Edgar qui a une nouvelle fois prouvé tout son talent. Je suis reconnaissant envers lui, mes propriétaires, ma famille et tout mon entourage, qui rendent ces succès possibles. J’ai été chanceux de partir en fin de barrage, car j’ai pu observer les options envisageables et les contrats de foulées adoptés par mes adversaires. Ainsi, les sept premières foulées après le premier obstacle du barrage m’ont aidé à bien me lancer, et Edgar a toujours été plus à l’aise dans les demi-tours à gauche. Le tracé a été avantageux pour moi, ce qui relève du hasard, mais mes risques ont aussi payé. Je suis très heureux!”



Aucun des quatre Français au départ n’a pu accéder au barrage. Le meilleur d’entre eux, Simon Delestre, a fauté sur le dernier vertical du tour initial, défendu par une palanque, en selle sur Dexter Fontenis. Une faute aussi pour Kevin Staut et Scuderia 1918 Viking d’la Rousserie sur le vertical 5, ainsi que pour Mégane Moissonnier et Cordial, qui a pédalé au-dessus de l’oxer 9. Enfin, Julien Épaillard, numéro trois mondial, a concédé quatre fautes avec Donatello d’Auge. Fort heureusement, rien n’est perdu concernant la qualification pour le raout dominical, support du Grand Chelem Rolex. Au départ du fameux Top Ten avec Visconti du Telman, Cayman Jolly Jumper et Caracole de la Roque, Kevin, Simon et Julien auront à cœur de décrocher les trois tickets en jeu, en sachant que Ben Maher, Martin Fuchs, Marlon Módolo Zanotelli, Henrik von Eckermann et le Suédois Peder Fredricson, également au départ de cette épreuve de prestige demain soir, sont déjà qualifiés grâce à leurs titres et médailles en grands championnats, tout comme l’Allemand André Thieme et le Belge Jérôme Guéry.

En dehors du Top Ten, pour trente des quarante heureux élus pour le Grand Prix, le système de qualification repose sur un classement tenant compte des résultats cumulés du Trophée de Genève et du Prix des communes genevoises, programmé demain après-midi, à raison respectivement de coefficients 1,5 et 1. Dans la seconde épreuve citée, une Vitesse cotée à 1,50m, Julien montera Dubaï du Cèdre, récent transfuge des écuries Rocuet, Simon, Dexter, Mégane, Bracadabra et Kevin, Dialou Blue PS. On suivra aussi Mélanie Cloarec (Fais Toi Belle du Seigneur*Pléville), Fanny Guerdat Skalli (Jonka-A) et Olivier Perreau (GL events Dorai d’Aiguilly) qui lutteront pour la gagne… mais pas pour le Grand Prix.

Les résultats et les vidéos des parcours
Le parcours

Toutes les épreuves du CHI de Genève sont retransmises en direct sur ClipMyHorse.tv