Lancé à grande vitesse sur Highway, Willem Greve grille la priorité aux locaux à Malines

Avec son Highway M TN, Willem Greve a mis tout le monde d’accord hier soir dans l’épreuve à 1,50m avec barrage tenue au CSI 5*-W de Malines. Le Néerlandais a réalisé l’un des deux seuls doubles sans-faute de la compétition et devancé de près de plus de deux secondes son dauphin, Jeroen Appelen, qui présentait Moningo - D van’t Heyveld. Sur sa fidèle H&M Legend of Love, Olivier Philippaerts a complété le podium.



Avec trois cavaliers belges faisant partie des cinq qualifiés pour le barrage de la compétition la plus importante de la journée du jeudi au CSI 5*-W de Malines, les probabilités que retentisse la Brabançonne étaient grandes. Mais pourtant, comme dans les trois épreuves majeures de dressage et jumping disputées dans le cadre du concours belge depuis avant-hier, c’est bien l’hymne néerlandais qui a résonné hier soir dans le hall du concours belge en l’honneur de Willem Greve et son Highway M TN. 

Premier concurrent au départ du barrage, le jeune Thibault Philippaerts, tout juste âgé de vingt et un ans, a mis une barre à terre aux rênes de Derby de Riverland, hongre Selle Français qui lui a offert l’argent individuel et l’or par équipes lors des Européens Jeunes cavaliers cet été. Avec son chronomètre de 37”88, il a finalement terminé quatrième. À sa suite, son compatriote Jeroen Appelen a réalisé le premier double sans-faute de la soirée en compagnie de Moningo - D van’t Heyveld, qui remportait le Grand Prix du CSIO 3* de Vilamoura en novembre, et a franchi la ligne d’arrivée en 37”38. Ce temps a tout de suite été abaissé par Willem Greve. Déjà troisième de l’épreuve à 1,50m d’avant-hier aux rênes de son Grandorado TN N.O.P, le Néerlandais a conclu son second parcours avec plus de deux secondes d’avance sur son prédécesseur en compagnie de son autre fils d’Eldorado vd Zeshoek, Highway TN. Après son passage, ni Olivier Philippaerts, le grand frère de Thibault, ni le jeune Suisse Edouard Schmitz n’ont réussi à aller plus vite, et tous deux ont qui plus est respectivement écopé de quatre et huit points avec H&M Legend of Love et Gamin van’t Naastveldhof. Ils ont ainsi dû se contenter des troisième et cinquième positions.



Julien Epaillard supersonique

Comme dans l’épreuve majeure de mercredi et de bien d’autres concours cette saison, Julien Epaillard a été le plus rapide lors du sélectif tour initial de cette épreuve à 1,50m, et de loin! Associé à Dubai du Cèdre, le cavalier, qui présente son système dans le premier épisode de Rider’s Club, a franchi la ligne d’arrivée en 64”57, soit avec plus de deux secondes d’avance sur tous les autres concurrents, ce qui lui a offert la sixième place. La septième est revenue au seul autre Français engagé, à savoir Kevin Staut, qui avait misé sur Dialou Blue PS, âgée de neuf ans comme l’alezane de Julien Epaillard. Très rapide lui aussi, l’ex- numéro un mondial a conclu son parcours en 66”79 pour devancer les quatorze autres concurrents ayant écopé d’une faute hier soir.

Résultats complets
Toutes les épreuves du CHI-W de Malines sont à (re)voir sur ClipMyHorse.tv. Ce vendredi à 15h00, l’étape de la Coupe du monde FEI Longines sera commentée en direct par Kamel Boudra