Le règlement de la FEI sur la présence de sang est-il assez précis ?

L’élimination de Jolene et Alexandre Ayache du Grand Prix du CDI-W de Madrid, le 25 novembre en Espagne, avant même que le couple ait foulé le rectangle de compétition, avait fait couler de l’encre. Après que le cavalier et Jean Morel, sélectionneur de l’équipe de France, ont livré leur réaction, GRANDPRIX a demandé à la Fédération équestre internationale (FEI) d’expliquer cette décision et de répondre à quelques questions concernant ce cas précis et l’application des règles concernant la détection de sang.



Le 25 novembre, Alexandre Ayache était venu à Madrid pour y disputer l’étape de la Coupe du monde FEI de dressage avec Jolene, mais il n’a pas pu y prendre le départ du Grand Prix. Pour cause, un commissaire au paddock du CDI-W avait aperçu de la bave rosée dans la bouche de la jument juste avant son entrée en piste, ce qui avait abouti à l’élimination du couple. Dans leurs déclarations recueillies à chaud, à retrouver ici pour Jean Morel et ici pour Alexandre Ayache, les deux hommes avaient pointé du doigt une certaine “confusion” du côté des officiels du concours au moment de prendre la décision d’éliminer ou non le Fran&ccedi...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe