“En 2022, j’ai peut-être récolté les fruits de tout ce que j’avais semé par le passé”, Victor Bettendorf

À trente-deux ans, Victor Bettendorf a indiscutablement fait partie des hommes en forme de l’année 2022. Avec plus de cinquante victoires internationales en douze mois, ses premiers 5* et deux victoires en Grands Prix 4*, le Luxembourgeois a très souvent fait parler de lui, en bien. Scruté par ses pairs, le détonant jeune papa est loué pour la qualité de son équitation et sa rapidité, éléments remarqués dans un système qui a pu montrer toute son efficacité. Fin 2022, le sympathique trentenaire a accepté de faire le bilan des derniers mois mais aussi de revenir sur la genèse de son parcours et d’évoquer ses perspectives.  



Où avez-vous grandi et dans quel environnement?Au Luxembourg, au milieu des chevaux, car mon père est totalement mordu et possède un élevage, avec l’affixe du Gibet. Ma sœur a d’ailleurs terminé dans le top dix des championnats d’Europe Jeunes Cavaliers (en 2010 à Marnes-la-Coquette, ndlr) avec Kiwi du Gibet, un produit maison par Kannan. J’ai également monté une jument de l’élevage par Chacco Blue qui sautait assez bien. Mon père a lui-même monté toute sa vie en Amateurs. Il a acheté ses installations il y a cinquante ou soixante ans avec mon grand-père. Ils ont débuté leur élevage avec deux juments. Ma mère a eu une é...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe