“L’élimination en cas de monte dangereuse me semble nécessaire, surtout en championnats”, Max Kühner

Pour Max Kühner, l’année a démarré fort avec une victoire vendredi dernier dans le Grand Prix Longines, deuxième épreuve majeure du CSI 5*-W de Bâle, en selle sur EIC Cooley Jump the Q. Avec quatre chevaux de Grands Prix dans son piquet, 2023 s’annonce pleine de promesses pour l’Autrichien. Rencontré samedi, le cavalier, entrepreneur et père de famille, qui a célébré ses quarante-neuf ans dimanche dernier, revient sur son année 2022 marquée par deux championnats réussis et dévoile ses espoirs pour les mois à venir.   



La première partie de cet entretien est disponible ici Savez-vous déjà lors de quels CSIO 5* l’Autriche pourra concourir en Coupe des nations cette année?Il n’y en aura pas beaucoup, c’est certain, mais nous sommes en train d’effectuer des demandes et verrons bien là où cela nous mène.Ce n’est pas facile pour une nation comme l’Autriche, qui ne fait pas partie de la Division européenne du circuit mondial Longines des Coupes des nations, de préparer les grands championnats…Non, vous avez raison, et la Fédération équestre européenne (EEF) ne nous facilite pas la vie. On ne peut que saluer le développement de la nouvelle série Longines des Co...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 4,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe