Magistral Denis Lynch dans le Grand Prix de Hong Kong, Simon Delestre s'incline

C’est un époustouflant final que cette septième édition du Longines Masters de Hong Kong a livré à un public de plus en plus connaisseur. Le palmarès, déjà fort prestigieux, du Longines Grand Prix s’est enrichi d’un nouveau nom illustre avec le triomphe de l’Irlandais Denis Lynch. Le Lorrain Simon Delestre a dû s'incliner à la deuxième place avec Uccello de Will, suivi de Pius Schwizer sur About A Dream.



Simon Delestre et Uccello de Will.

© Scoopdyga

À 8h30 heure française ce matin, le nom de Denis Lynch résonnait déjà à quelques minutes du coup d'envoi du Grand Prix 5* de Hong Kong, deuxième étape des Longines Masters. Pairs et experts avaient déjà, pour un certain nombre, prononcé son nom quand il s’agissait de se livrer au petit jeu des pronostics. Ce dernier en avait même eu vent, mais qu'importe, il en faut plus pour perturber l’Irlandais! "La pression? C’est pour les pneus!" Élancé sur son hongre de douze ans Chablis, le pilote n'a pas fait mentir les prédictions et s'est adjugé de mains de maître le Grand Prix à 1,60m en signant le plus rapide des deux seuls doubles sans-faute! "Il reste que cette victoire est exceptionnelle! C’est définitivement l’une de mes plus belles, et je suis heureux de pouvoir compter sur Chablis, qui est un cheval très compétitif. C’était un parcours difficile aujourd’hui, mais Frank Rothenberger a fait du bon boulot en ne laissant filtrer que deux doubles sans-faute." 

Le Longines Grand Prix des Longines Masters de Hong Kong se disputant en deux manches, la logique et la justice ont eu le dernier mot. Les trois seuls sans-faute de la très difficile première manche se sont retrouvés sur le podium très courtisé. Premier à avoir signé le sans-faute, le Suisse Pius Schwizer, associé à About A Dream, a dû se contenter d'une troisième place après avoir écopé d'une faute au barrage. Il était pourtant plus rapide de quasiment une seconde que le couple vainqueur! Ayant pris son temps -huit secondes!- pour assurer un score vierge au barrage, le Lorrain Simon Delestre a terminé deuxième sur Uccello de Will, récemment arrivé dans son piquet de chevaux. "Cela fait trois mois qu’Uccello est arrivé chez moi", a confirmé le Tricolore. "Quand j’ai vu la rapidité du parcours de Denis, je savais que je n’avais aucune chance de le battre. Alors j’ai choisi l’option d’un parcours sans faute plutôt que rapide. Cela fait sept fois que je viens à ce concours et chaque année, je le vois progresser. Le public devient connaisseur au fil des éditions!"

Malgré quatre points en première manche avec leurs respectifs Urcos de Kerglenn*HDC et Vino d'Espinet, Patrice Delaveau et Roger-Yves Bost ont pu s'inviter en seconde. Avec une nouvelle faute supplémentaire, les deux Bleus ont terminé dixième et douzième. Kevin Staut a lui concédé huit points au tour initial sur Viking d'la Rousserie.