“Je suis particulièrement fière de ce que nous avons construit avec ma mère”, Charlotte Spaas Levallois (2/2)

Charlotte Spaas Levallois a créé la surprise le week-end dernier au Master Pro de Fontainebleau, terminant quatrième du championnat de France Pro Élite, qu’elle a disputé pour la première fois, en selle sur sa fidèle Dream de Beaufour. Cette jeune Normande de vingt-quatre ans vit une belle ascension depuis un an et s’investit pleinement dans l’élevage familial créé par sa mère Sylvie, sœur du champion du monde Éric Levallois. Quelques jours après son exploit, Charlotte revient sur ce championnat, évoque son parcours de cavalière et partage ses ambitions pour les chevaux à l’affixe SL.



La première partie de cet entretien est disponible ici. À l’avenir, envisagez-vous de vous installer dans votre propre structure ?J’ai une écurie en Belgique, dont une partie que j’ai construite moi-même et que je loue en ce moment. Il y a également l’endroit où habite mon père, mais pour le moment je reste en France parce que j’adore le circuit des jeunes chevaux. Il y a un équivalent en Belgique, mais qui, pour moi, n’est pas du tout constructif. Les épreuves sont trop compliquées, il n’y a pas assez de pied. La façon dont sont construite les pistes en France, et plus particulièrement en Normandie, est très positive pour former de bons chevaux. Le ...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Abonnez-vous pour 5,90€ par mois sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe