Les Pays-Bas s’imposent à Mannheim, où la France finit à une bonne quatrième place

Les Pays-Bas se sont imposés à Mannheim, première qualificative en zone Centrale de la série Longines EEF des Coupes des nations, hier en Allemagne. Grâce à trois doubles sans-faute, les Néerlandais ont devancé les Allemands de deux points et les Espagnols de huit longueurs. Crédités du même score mais moins rapides, les Français ont fini à une bonne quatrième place.



Une performance sans faille a permis hier aux Pays-Bas de gagner la Coupe des nations Longines EEF de Mannheim, tandis que l’Allemagne, à domicile, a pris la deuxième place après une passionnante après-midi de sport. L’équipe néerlandaise était composée de Willem Greve (Highway M TN), Kevin Jochems (Flying Jackie), Loewie Joppen (Havel van de Wolfsakker), qui ont tous trois signé des doubles sans-faute, et de Frank Schuttert (Hawaii-S), qui n’a pris part qu’à la seconde manche, concédant six points. 

La première manche a été marquée par les excellentes performances des équipes néerlandaise, espagnole et suisse qui ont toutes terminé avec un score vierge, tandis que l’Allemagne s’est retrouvée à deux points, concédés par Stefan Engbers (Baju NRW). La France, elle, a conclu ce premier acte avec six points. Dans le détail, on a compté un sans-faute à Guillaume Batillat (Come on di Gisors), deux points de temps à Philippe Léoni (Miss Marie van’t Winnenhof) et deux tours à quatre points, bouclés par Jeanne Sadran (Kosmo van Hof ter Boone) et Reynald Angot (Chrome d’Ivraie).

En seconde manche, des nuages sont apparus et le temps a tourné, tout comme la chance de certaines nations. La Suisse n’a pas du tout été en mesure de rééditer sa prestation, terminant avec treize points, ce qui l’a reléguée à la cinquième place. Pendant ce temps, les Néerlandais ont fait preuve de même impeccable régularité, ce qui a mis la pression sur l’Espagne. Après le double sans-faute d’Alberto Marquez Galobardes (Aldo du Manoir) et les huit points de Teresa Blázquez-Abascal (Nasa de Toxandria), les deux derniers Espagnols devaient réussir un sans-faute pour rester dans la course. Le nouveau tour parfait d’Eduardo Alvarez Aznar (Enjoy de la Mure) leur a permis de garder espoir, mais Sergio Álvarez Moya (Charisma HS), qui n’avait pas couru la première manche, a lâché dix points, permettant à l’Allemagne de finir deuxième. Devant son public, elle a été portée par le double clear round de Philipp Schulze Topphoff (Clemens de la Lande), imités en seconde manche par Stefan Engbers et Patrick Stühlmeyer (Drako de Maugré). Les locaux ont ainsi pu biffer les quatre points de Mario Stevens (Starissa). Quant à la France, elle n’a alourdi son score que de deux unités, en raison des deux secondes de temps dépassé de Reynald Angot, Guillaume Batillat et Philippe Léoni ayant fini leur parcours sans faute et Jeanne Sadran ayant bouclé le sien avec quatre points.



“Nous avons assisté à du beau sport”, Willem Greve

“Mannheim est l’un des meilleurs concours, et j’ai moi-même de bons souvenirs ici depuis longtemps, alors c’est encore mieux de monter sur le podium d’une manière différente”, s’est réjoui Vincent Voorn, le chef d’équipe néerlandais. “Nous avons bien travaillé avec ces cavaliers pour ce concours. Nous avions planifié cette Coupe il y a déjà deux mois et je pense que cela a payé aujourd’hui. Ils ont été fantastiques.” Le partenaire de Kevin Jochems, Flying Jackie, a signé d’excellents débuts en Coupe des nations, ce qui a ravi le cavalier. “J’ai vécu une très, très bonne journée. Mon cheval a réussi des sauts fantastiques, deux superbes parcours: un très ensoleillé et l’autre sous la pluie. Et globalement, je pense que nous avons tous les quatre passé une très bonne journée.”

L’Allemande Christa Jung, cheffe de piste de cette qualificative de la zone Centrale du circuit EEF Longines, a construit un test solide, avec des fautes sur l’ensemble du parcours et un temps imparti qui s’est avéré problématique pour de nombreux couples. “C’était technique, à la hauteur du plateau. Le temps était court, donc il fallait bien suivre les lignes. Avec sept doubles sans-faute, je pense que Christa a fait un super travail et que nous avons assisté à du beau sport”, a commenté le Néerlandais Willem Greve. D’un point de vue comptable, les Pays-Bas ont obtenu le maximum de cent points, l’Allemagne quatre-vingt-six, la Suisse, cinquième, quatre-vingts et l’Autriche, sixième, soixante-dix. De bonnes performances en seconde manche, dont un sans-faute du jeune Vince Jarmy (Melypso Blue PS), ont permis à la Hongrie de remonter à la septième place et de remporter soixante points, contre cinquante-cinq pour la Slovaquie et cinquante pour la République tchèque. Ces nations se retrouveront à Bratislava où seulement cinq d’entre elles pourront accéder aux demi-finales.

La prochaine manche de la série Longines EEF se déroulera le 21 mai à Kronenberg pour la qualification de la région Ouest. À domicile, les Pays-Bas ne marqueront pas de points, mais la Fédération européenne ne peut que remercier la Fédération néerlandaise d’avoir offert une solution à la disparition du CSIO 3* de Madrid, en espérant que celle-ci ne soit que temporaire, et à l’annulation du CSIO 3* de Lisbonne. Du coup, les cinq meilleures nations de la qualificative de Kronenberg se qualifieront directement pour la demi-finale organisée par GRANDPRIX Events dans le cadre du CSIO Deauville.

Les résultats

Toutes les épreuves du CHI de Mannheim sont retransmises en direct sur ClipMyHorse.tv