“L’idée est d’avoir le plus de couples possible au meilleur niveau”, Henk Nooren

La Fédération française d’équitation a mis à jour les listes À cheval pour Paris, regroupant les couples les plus en vue pour une sélection aux Jeux olympiques et paralympique de Paris 2024. Un travail mené par l’équipe fédérale d’encadrement sportif, en concertation avec le président Serge Lecomte et les élus de la FFE. Henk Nooren, sélectionneur national de l’équipe de France de jumping, livre ses explications.



“Pour mettre à jour cette liste, je me suis appuyé sur les statistiques des couples en compétition et sur les échanges avec le staff ainsi que les cavaliers et propriétaires. Les deux chevaux de Julien Épaillard ont réussi une saison exceptionnelle. Julien est maintenant aussi performant avec Dubaï (qui intègre la liste, ndlr) qu’avec Donatello. Les trois chevaux de Simon Delestre ont aussi beaucoup de qualités. Cayman est encore au repos, Dexter a vraiment très bien évolué depuis sa prestation décevante aux championnats d’Europe. Simon a changé sa méthode d’entraînement avec lui et cela paye. Son troisième cheval, I Amelusina, manque encore d’expérience à très haut niveau mais nous pensons qu’il a tout le potentiel. Dorai, la jument d’Olivier Perreau, est très talentueuse. Après de formidables championnats d’Europe en individuel, le couple a besoin de gagner encore en expérience en coupes des nations. C’est très prometteur. Roger-Yves Bost a deux chevaux. Cassius va aussi revenir en compétition. Comme Cayman, c’est un cheval expérimenté à haut niveau, donc prendre ce temps n’est pas un problème. L’important est qu’ils reviennent vraiment en forme. Son deuxième cheval, Delph, réussir aussi de bonnes performances. Il manque encore d’expérience à très haut niveau, mais il va en acquérir davantage dès le début de l’année.

Beau de Laubry (nouveau venu sur la liste, ndlr), le cheval de Kevin Staut, a vraiment passé un cap ces derniers mois. Il est régulièrement classé dans le top huit de Grand Prix 5* depuis mai et continue sa progression. Brazyl et François-Xavier Boudant (qui intègrent la liste, ndlr), un cavalier sérieux qui a une très belle équitation, sont eux aussi très réguliers. Iglesias intègre la liste avec Olivier Robert, qui a pris son temps avec ce cheval assez délicat. Maintenant, ils montrent vraiment de belles choses. Bibici, la jument de Gregory Cottard, reprend le travail progressivement. Elle devrait revenir à la compétition début mars. Nous connaissons le potentiel de ce couple qui a déjà de l’expérience en championnats. Bingo del Tondou a réussi une bonne saison indoor l’an dernier. La saison extérieure s’est moins bien passée. Pénélope Leprevost croit beaucoup en ce cheval. Nous avons décidé de lui faire confiance et nous verrons ce que donne cette saison 2024. Arioto, le cheval de Marc Dilasser, a enchaîné plusieurs petites blessures la saison dernière, qui l’ont tenu éloigné des terrains de concours. Il commence à bien revenir et nous espérons que cela va se confirmer.

L’idée est d’avoir le plus de couples possible au meilleur niveau pour avoir vraiment le choix au moment de la sélection. Nous allons un peu donner la priorité à tous ces couples cette saison afin qu’ils puissent avoir une préparation optimale.”

En tout, quatre couples ont intégré la liste et trois en sont sortis: celui formé par Mégane Moissonnier et Bracadabra, ainsi que Scuderia 1918 Viking d’la Rousserie et Visconti du Telman, deux chevaux de Kevin Staut.

Plus d’infos dans le prochain numéro du magazine GRANDPRIX.

Les explications générales de Sophie Dubourg concernant la mise à jour des listes.



Composition de la liste

- François-Xavier Boudant et Brazyl du Mezel, propriété de Lionel Maurice;
- Roger-Yves Bost et Cassius Clay VDV, propriété de Georges van der Velden, Equiblue et de son cavalier;
- Roger-Yves Bost et Delph de Denat*HDC, propriété du Haras des Coudrettes, de CT Horses et Les chevaux de Malmain;- Grégory Cottard et Bibici, propriété des écuries de Wy et de GC Sport;- Simon Delestre et Cayman Jolly Jumper, propriété de H Jumping et Philippe Berthol;
- Simon Delestre et Dexter Fontenis, propriété d’Éric Hochstadter;
- Simon Delestre et I Amelusina R 51, propriété de MSH, Pascale Bliscaux et Philippe Berthol;
- Marc Dilasser et Arioto du Gèvres, propriété d’Equiouest Jump;
- Julien Épaillard et Donatello d’Auge, propriété de Hello Holdings;
- Julien Épaillard et Dubaï du Cèdre, propriété d’Exceptional Horses, Sylvain Pitois et Perrine Cateline;
- Pénélope Leprevost et Bingo del Tondou, propriété de la SCEA Hapi et de Michel Robert;
- Olivier Perreau et Dorai d’Aiguilly*GL Events, propriété de l’écurie Perreau et fils;
- Olivier Robert et Iglesias DV, propriété de Global Dreams Stables et Jérôme Lassime;
- Kevin Staut et Beau de Laubry, propriété de Didier Levy.



Retrouvez JULIEN EPAILLARD en vidéos sur
Retrouvez DORAI D'AIGUILLY*GL EVENTS en vidéos sur