Gudrun Patteet décroche sa première Coupe du monde à Helsinki

Deuxième étape de la Coupe du monde Longines de saut d’obstacles, le Grand Prix CSI 5*-W d’Helsinki a été remporté cet après-midi par la Belge Gudrun Patteet associée à Sea Coast Peebles Z. Dans un barrage très disputé, l’amazone a supplanté l’Allemand Hans-Dieter Dreher sur l’inoxydable Embassy II, ainsi que le champion d’Europe en titre Peder Fredricson associé à Hansson WL. Contrairement à Oslo, Olivier Robert a cette fois pu récolter quelques précieux points sur la série. 



Deuxième à Helsinki, Hans-Dieter Dreher a pris les commandes de la Coupe du monde Longines.

© Satu Pirinen/FEI

Le chef de piste brésilien Guilherme Jorge avait vu les choses en grand cet après-midi pour la deuxième étape de la Coupe du monde Longines d’Europe de l’Ouest, à Helsinki. Après un premier parcours délicat, sur lequel les deux derniers éléments du double - de très larges oxers - ont été redoutables, le barrage a permis d’assister à un sacré spectacle. Dix couples ont pu y prendre part. 

Le Suisse Arthur Da Silva a montré la marche, sans parvenir à signer un double zéro sur le puissant Inonstop van’t Voorhof, que l’on a vu moins concentré et fautif à deux reprises au barrage. Déjà qualifié pour le test de vitesse la semaine passée à Oslo, l’Italien Luca Maria Moneta a laissé une barre à terre sur son infatigable Connery (17 ans !), mais a une fois encore récolté des points sur le circuit. Troisième à prendre le départ du barrage, Steve Guerdat a signé le premier double zéro avec la manière. Sur une Hannah bien à son affaire, le médaillé de bronze individuel des Jeux équestres mondiaux de Tryon a déroulé sans jamais casser le rythme, concluant son affaire en 40“10 et mettant une sacrée pression à la concurrence. 
 
Seul Français qualifié pour le barrage, Olivier Robert a tout tenté sur Tempo de Paban, y compris demander l’impossible sur l’avant-dernier oxer. L’Aquitain et l’alezan sont en effet arrivés à toute vitesse sur cet obstacle, et avec une distance pour le moins très longue. Pas de quoi inquiéter le généreux Anglo-Arabe qui s’est formidablement tiré afin de couvrir les deux plans. Une faute évitée, mais de précieux centièmes de perdus à la réception, un tel saut rendant le tournant plus délicat. C’est au final une huitième place pour le Tricolore, qui marque donc ses premiers points de la saison sur le circuit. 
Vainqueur du Grand Prix CSI 5* hier avec Asathir, Philippe Weishaupt a une fois de plus fait confiance à sa fille de Diamant de Semilly de onze ans aujourd’hui. Superbe en première manche, la belle brune n’a pas semblée émoussée de ses efforts de la veille, concluant le barrage en 39“86, grâce notamment à une belle galopade sur la dernière ligne. Peder Fredricson n’a pas tardé à reprendre les rênes de l’épreuve en bouclant son barrage en 39“51. Associé à Hansson WL, dont la qualité de saut ne se détériore pas malgré la vitesse, le Suédois a pu serrer les courbes et ouvrir le galop pour s’assurer un podium. Avec le très prometteur neuf ans Clintrexo Z, Christian Ahlmann a terminé son parcours en 40“43, synonyme de sixième place finale. 

Avant-dernière au départ, Gudrun Pattet a lancé son petit mais si efficace Sea Coast Peebles Z à toute vitesse. Rapide au sol et sans perdre la moindre seconde en l’air, l’énergique bai brun a permis à la Belge de baisser encore davantage le chronomètre de référence, en franchissant la ligne d’arrivée en 39“30. Un sacré défi à relever pour le dernier couple au départ, Hans-Dieter Dreher et son inoxydable Embassy II. Du haut de ses dix-sept ans, le sublime étalon à la robe sombre a certainement perdu un peu de temps en l’air, mais a mené son cavalier au double zéro. Si l’on a pu croire à une victoire pour l’Allemand, il a finalement conclu son parcours avec dix-sept centièmes de retard sur la tête, laissant filer la victoire à l’amazone belge. Gudrun Patteet s’est donc offert à Helsinki son tout premier Grand Prix de Coupe du monde, un peu plus d’un an après avoir remporté son premier Grand Prix CSI 5* à Knokke, déjà aux commandes du fils de Picasso. De quoi lui donner du baume au cœur, elle qui a vu partir trois de ses écuries deux de ses meilleures cartouches cette saison ; Sea Coast Atlantic et Sea Coast Just The Music. 


Pas de points supplémentaires pour Staut et Cheronnet

S’ils ont bien figuré la semaine passée à Oslo, accrochant respectivement les deuxième et quatorzième places, Kevin Staut et Aldrick Cheronnet n’ont pu faire aussi bien aujourd’hui en Finlande. Le second a arrêté son parcours initial prématurément après une très grosse faute de Tanael des Bonnes sur l’oxer numéro quatre. Visiblement loin de cet obstacle le bai s’est retenu avant de prendre son appel, et s’est écrasé au milieu des deux barres. Soucieux de préserver son hongre, le pilote a donc préféré en arrêter là. 
Dernier à s’élancer en première manche, Kevin Staut a déroulé sur Silver Deux de Virton*HDC, jusqu’à ce que le triple ne se mette en travers de son chemin. Sur les deux derniers éléments, l’étalon alezan pourtant pétri de moyen et d’amplitude a semblé se retenir, ne pouvant éviter la faute. Avec ces deux barres à terre, le Tricolore n’a donc pu engranger de nouveaux points sur la série, et conservera ses dix-sept points avant l’étape de Vérone, la semaine prochaine. 
 
Déjà sixième à Oslo, Hans-Dieter Dreher a pris les commandes du classement de la Coupe du monde Longines pour la ligue d’Europe de l’Ouest. Avec vingt-huit points, il a donc fait un grand pas vers la finale de Göteborg, et supplante pour le moment Luca Maria Moneta et la gagnante de l’étape finlandaise. 

Les résultats ici 
Le classement du circuit ici