Le haras de Clarbec et Nicolas Delmotte, c’est fini

Associés depuis le mois de février, le haras de Clarbec et Nicolas Delmotte viennent de mettre un terme à leur collaboration. Vagabond de la Pomme, Urano de Cartigny et Ilena de Mariposa sont donc de retour en Normandie, auprès de Geneviève Mégret. 



Ici à Chantilly, Ilena de Mariposa ne concourra plus avec Nicolas Delmotte.

© Sportfot

Nicolas Delmotte ne concourra plus avec les trois chevaux confiés par le haras de Clarbec depuis février. Comme indiqué ce matin par notre confrère Kamel Boudra sur les réseaux sociaux, Vagabond de la Pomme, Urano de Cartigny et Ilena de Mariposa ont en effet quitté le Nord et les écuries du cavalier tricolore pour retrouver les boxes de Geneviève Mégret, en Normandie. Cette dernière a souhaité retrouver ses chevaux, qui étaient jusqu’ici à plus de trois cent kilomètres d’elle. “Nicolas Delmotte a une super équipe, c’est un chouette gars mais ses écuries sont trop loin de moi. Ils se sont très bien occupés des chevaux, mais on est content de les avoir de nouveau dans la cour. Ilena (de Mariposa, ndlr) est à côté de sa mère (Flora de Mariposa, championne olympique par équipes avec Pénélope Leprevost et de retour en compétition depuis peu avec Félicie Bertrand, ndlr), on voit leurs deux têtes cote à cote. J’avais sous-estimé l’éloignement. Ce n’est absolument pas une question d’argent ; justement comme être propriétaire de chevaux ne rapporte pas d’argent autant profiter des chevaux au maximum. Nous gardons de très bons rapports avec Nicolas et ne sommes pas fâchés. Il a très bien compris notre décision, et nous ne lui souhaitons que de belles choses”. 
 
Pour la suite, Geneviève Mégret compte donc renouveler son soutien pour la Normande Félicie Bertrand, qui monte déjà plusieurs chevaux du haras de Clarbec, dont notamment Sultane des Ibis, Chacco Rouge, Nice Stephanie, ou encore Creta LS. “Il y a Félicie, avec qui on a une très bonne collaboration et que l’on a un peu envie d’aider. Cela nous permet de travailler ensemble avec proximité puisque les chevaux sont installés chez nous et qu’elle vient les monter ici. Pour l’instant, les résultats sont là avec les chevaux que nous lui avions déjà confiés. Au final, on a envie de vivre cela de près.”