Steve Guerdat et Martin Fuchs tiennent brillamment leur rang à Genève

Quel scénario idéal pour le public suisse ! Aujourd’hui dans l’incontournable épreuve des combinaisons du CHI de Genève, Steve Guerdat et Martin Fuchs ont ravi les deux premières places avec Venard de Cerisy et Silver Shine.



Martin Fuchs et Silver Shine ont aujourd'hui dû s'incliner face à Steve Guerdat et Venard de Cerisy.

© Sportfot

Numéros un et deux mondiaux au classement Longines, Steve Guerdat et Martin Fuchs ont aujourd’hui brillamment tenu leur rang dans l’emblématique épreuve des combinaisons au CHI de Genève. Après un premier parcours qui a vu seize parcours parfaits, les Suisses qui auront en septembre un nouveau chef d’équipe ont délivré des prestations incroyables au barrage, qui leur ont permis d’occuper les deux premières places du podium. Sur Venard de Cerisy, lauréat du Grand Prix CSIO 5* de Saint-Gall plus tôt cette saison, le champion olympique de Londres a tenté le tout pour le tout, risquant des virages très serrés et de franches accélérations. Son audace face à l’avant-dernier oxer a été payante, puisqu’il a imposé un chronomètre de référence à peine croyable de 29“53. À sa suite, tous ceux qui ont tenté de le battre se sont cassés les dents. Dernier au départ de cette épreuve, son ami et compatriote Martin Fuchs a bien tenté sa chance sur Silver Shine, vainqueur ex-æquo de la Six Barres de Paris la semaine passée puis sixième de la finale du Top Ten IJRC hier soir. Malgré de belles prises de risque, le champion d’Europe en titre n’a rien pu faire, concluant son barrage en 30“48 et donc à la deuxième place. 

Associé à A la Carte NRW, un sublime bai qui ne cesse de progresser, Marcus Ehning a complété le trio de tête en 31“64. Malgré tous ses efforts, Éric Lamaze n’a pu faire mieux que 31“64 sur Idalville d’Esprit, un cheval que le public suisse connait bien car il était monté par la jeune Aurélie Rytz puis Alain Jufer jusqu’en septembre. Le Canadien ambitionne d’ailleurs de préparer le bai brun pour les Jeux olympiques de Tokyo l’an prochain. 
Ne pouvant aller aussi vite avec son imposant et bien moins rapide GFE Excalibur dela Tour Vidal, la Française Pénélope Leprevost a tout de même conclu l’épreuve à une bonne cinquième place au terme d’un superbe double zéro. 
Lauréat de la première épreuve majeure du CHI jeudi soir avec Creedance ainsi que du Top Ten IJRC sur la surprenante mais non moins extraordinaire Austria 2, Kent Farrington a aujourd’hui été piégé sur l’entrée du double au barrage avec son alezane.

Composé exclusivement de combinaisons dont un quadruple, à l’exception du premier obstacle, le premier parcours a donné du fil à retordre à quelques excellents couples. Après un refus du pourtant si régulier Don VHP Z, le Néerlandais Harrie Smolders a préféré jeter l’éponge. Daniel Deusser a quant à lui essuyé deux désobéissances de la bonne Jasmien vd Bisschop face au double de bidets. Il en a été de même pour le Tricolore Julien Épaillard sur Queeletta. 

Les résultats et les vidéos ici