Dali PP Z quitte Charles-Henri Fermé mais reste en France

Charles-Henri Fermé l’a annoncé hier soir sur les réseaux sociaux, son meilleur cheval Dali PP Z a été vendu. S’il n’avait pas encore officialisé l’information jusqu’alors, le Normand a confirmé à GRANDPRIX que son excellent bai brun poursuivrait désormais sa carrière sous la selle de Mathilde Pinault, une cavalière de dix-huit ans fille de François- Henri Pinault, dirigeant d'entreprise milliardaire français, président-directeur général du groupe de luxe Kering et président de la société d’investissements Artémis.

“Cette saison est difficile au niveau des concours car nous n’avons pas d’échéance majeure à cause du Covid-19. Il est par ailleurs compliqué d’avoir une place dans les beaux concours et les CSI 5*, dont la plupart ont été annulés. J’aurais par exemple aimé participer au Longines Deauville Classic la semaine prochaine, mais Dali est parti en camion ce matin. On ne sait pas tellement comment va se dérouler la fin de saison désormais”, a notamment expliqué Charles-Henri Fermé. “Dali avait onze ans et on m’avait un peu toujours demandé s’il était à vendre. Désormais, il évoluera sous la selle de Mathilde Pinault et je suis très content de le voir poursuivre sa carrière sous couleurs françaises, non loin de la maison. Ce cheval m’a beaucoup apporté, et je suis certain qu’il pourra lui permettre de prendre part à de belles épreuves”, a poursuivi le propriétaire du haras du Breuil, situé au Breuil-en-Auge

 

Formé par Sébastien Carralot jusqu’en Grand Prix CSI 2*, Dali PP Z avait débuté la compétition sous la selle de Charles-Henri Fermé en 2018. Ce fils de Diamant de Semilly avec une mère par Quidam’s Rubin et son cavalier ont honoré leur première sélection en équipe de France en juin 2018 et ont pris part ensemble à leurs premiers Grands Prix CSI 5*. Ils comptent notamment une victoire dans une épreuve intermédiaire au CSI 3* de Mons ou encore une quatrième place dans un Grand Prix CSI 4* à Grimaud, en juin 2019 (en vidéo ci-dessous)

Malgré ce départ, Charles-Henri Fermé n’est pas inquiet pour l’avenir et compte retrouver de nouveaux cracks à former : “J’ai toujours un cheval de Grand Prix car je conserve Bellini Dufaure de L et je compte notamment sur un très bon sept ans, Dakota de Castel. La vente de Dali va par ailleurs me permettre de racheter des chevaux d’avenir afin de continuer d’avancer dans ce sport”