Chevaux mutilés : deux nouveaux cas dans le Finistère

La vague de mutilation de chevaux ne malheureusement semble pas près de s’arrêter… Dans la nuit de jeudi à vendredi, deux nouveaux chevaux, un hongre et une jument, ont été retrouvés mutilés dans le Finistère. Le ou les agresseurs auraient forcé le box dans lequel ils se trouvaient. La jument serait entre la vie et la mort. “Elle a le poitrail lacéré, d’énormes trous au niveau de la joue et un crochet d’ardoise enfoncé dans l’œil”, témoigne dans les colonnes du Télégramme la propriétaire, qui est allée porter plainte à la gendarmerie hier. Selon le quotidien breton, les animaux ont été attachés entre eux au niveau du sabot par un fil électrique qui était très serré et leur a coupé la circulation du sang… “On vit pour nos animaux. La douleur est indescriptible”, a déclaré leur propriétaire.