Le National de Massongy annulé à la dernière minute ce matin

Dure journée pour les organisateurs du concours national de Massongy, qui devaient accueillir des épreuves Amateurs et Pro tout au long du week-end à l’écurie du Vion. Avant même les nouvelles restrictions sanitaires annoncées hier soir par le Gouvernement pour endiguer la deuxième vague de Covid-19, le préfet de Haute-Savoie, département placé en état d’alerte maximale, avait décidé d’interdire tous les rassemblements de plus six personnes. Les organisateurs du concours, opérant dans une commune frontalière de la Suisse et du canton de Genève, où les autorités viennent à leur tour de resserrer la vis sanitaire, ont été contraints d’annuler leur événement à la toute dernière minute.

“Notre concours avait déjà été interdit lundi par le préfet, qui avait limité tous les rassemblements à six personnes. Cette mesure devait s’appliquer dès le 19 octobre. Nous avions essayé de négocier pour sauver notre manifestation, et avions reçu une autorisation exceptionnelle”, explique Fabian Savoini, dirigeant de l’écurie du Vion. “Ce matin, la gendarmerie m’a indiqué qu’il valait mieux que j’annule parce que l’événement serait interdit dès ce soir en vertu des nouvelles mesures gouvernementales, non pas parce que nous ne respections pas les mesures barrières mais parce que tout accident pourrait surcharger les services hospitaliers. Nous avions mis en place un protocole très strict, prévenu tout le monde, remplacé la buvette par un point de vente à emporter. Tout était prêt, la nourriture est arrivée ce matin, les juges étaient en place, etc. Vu les annonces d’hier, je me suis dit que nous ne pourrions peut-être concourir qu’aujourd’hui, mais cela n’a même pas été le cas. C’est dur… Maintenant, j’espère que nos établissements vont pouvoir rester ouverts pour leurs activités habituelles, sinon ce sera la catastrophe…”