Traumprinz soigné et Romantic Love attendu à Pompadour

De façon assez incroyable, samedi à Saumur, Traumprinz avait infligé deux refus à Gwendolen Fer sur l’obstacle numéro 2 lors du test hippique de la première étape du Grand National de concours complet. Au-delà de cette élimination, la Toulousaine s’inquiétait surtout de l’état physique de son magnifique partenaire, qu’elle avait notamment monté aux championnats d’Europe Longines de Strzegom, en 2017 en Pologne. Ce midi, elle a donné des nouvelles rassurantes à son sujet. “Nous avons effectué un bon check up lundi. ‘Prince’ est bien suivi, comme tous mes chevaux. Il avait déjà eu droit à un check up début d’année mais là nous sommes allés plus loin pour essayer de comprendre car j’ai bien senti qu’il y avait un souci physique. Il a depuis été soigné tout va normalement rentrer dans l’ordre. Nous allons le remettre sur pied et redescendre de niveau pour la confiance. Je l’emmènerai début avril à Pompadour (où il ne courra donc pas la Pro Élite, ndlr). Je dois redéfinir mes objectifs avec lui étant donné que le CCI 5*-L de Badminton a été annulé…”

Par ailleurs, Gwendolen Fer doit changer ses plans pour Romantic Love, lauréat du CCI 5*-L de Pau en 2017 et sélectionné aux championnats d’Europe Longines de Blair en 2015. En quête d’une qualification pour les Jeux olympiques et championnats d’Europe, le couple devait reprendre la compétition dans quelques jours à Montelibretti, en Italie, ce qui ne sera pas possible compte tenu de l’annulation de tous les concours hippiques dans dix pays européens jusqu’au 28 mars, décrétée pour endiguer l’épizootie de rhinopneumonie équine. “J’ai discuté de la situation avec Thierry Touzaint (sélectionneur de l’équipe de France, ndlr). Romantic devrait reprendre à Pompadour. Nous nous laissons le temps de voir comment la situation évolue pour caler le reste du calendrier. Nous avons deux ou trois concours en tête mais rien n’est encore acté. Sincèrement, ce n’est pas grave. Il faut protéger nos chevaux. L’essentiel est de savoir s’adapter et continuer à avancer!”