Isabell Werth prendra sa retraite en 2024… ou 2025

Isabell Werth évoque pour la première fois la fin de son incroyable carrière de dressage. Âgée de cinquante-deux ans, l’Allemande s’est exprimée pour la première fois à ce sujet sur le site de Bild, grand quotidien populaire outre-Rhin. Le cavalière la plus médaillée de l’histoire de l’équitation, récompensée pas moins de sept fois de l’or olympique depuis 1992, annonce que les Jeux olympiques de Paris 2024 devraient être ses derniers. “Paris sera un tournant. J’aurai cinquante-cinq ans. Ensuite, ma carrière active sera terminée, puis je me retirerai lentement mais sûrement du sport de haut niveau. Je n’ai pas vocation à participer à des championnats à soixante ou soixante-cinq ans”, estime le cavalière, tout récemment détrônée au sommet du classement mondial des couples avec Weihegold par sa jeune compatriote Jessica von Bredow-Werndl, sacrée championne olympique puis d’Europe cet été avec TSF Dalera BB. “Ma carrière active prendra fin en 2024 ou 2025. Je trouverai une conclusion sensée.” Le quotidien allemand évoque l’édition 2025 du CHIO d’Aix-la-Chapelle, auquel la cavalière, établie de longue date en Rhénanie du Nord-Westphalie, est fidèle depuis ses débuts.

Dans les jardins du château de Versailles, cadre enchanteur des épreuves équestres olympiques, la Kaiserinentend représenter l’Allemagne associée soit à l’étalon Quantaz, âgé de onze ans, soit à Suberb, une jument de neuf ans. “Elle a vraiment des capacités extraordinaires. Elle peut suivre les traces de Bella Rose, qui m’avait fascinée de la même manière quand elle avait trois ans.” De quoi rêver d’une conclusion en apothéose.