Bonne retraite, Delgado

Il n’était plus apparu sur les terrains internationaux depuis les championnats d’Europe de dressage de Rotterdam, en 2019. Delgado, désormais âgé de vingt ans, viendra saluer une dernière fois son public, dans trois semaines, à l’occasion de la Madrid Horse Week, puis prendra définitivement sa retraite, annonce EurodressageFidèle partenaire de danse de l’Espagnole Beatriz Ferrer Salat, l’alezan a remporté pas moins de vingt-sept épreuves au cours de sa carrière ainsi qu’une médaille de bronze individuelle lors de l’échéance continentale d’Aix-la-Chapelle, en 2015. 

Né chez Wilhelm Lambardt, en Allemagne, le fils de De Niro et Wildrose, par Weltmeyer, a débuté sa carrière en Allemagne, de 2004 à 2007, année lors de laquelle il est passé sous couleurs espagnoles. Impressionnant dès ses débuts sous la selle de sa nouvelle cavalière, Delgado prend la relève de l’inoubliable de Beauvalais, double médaillé lors des Jeux olympiques d’Athènes, en 2004. Sévèrement blessé en 2010, Delgado revient en force en 2012. Pressenti pour représenter son pays aux Jeux de Londres, l’alezan subit un nouveau coup du sort et doit déclarer forfait. Finalement, la consécration arrive en 2015 pour le hongre westphalien, qui s’illustre à Aix-la-Chapelle, puis enchaîne sur les Jeux olympiques de Rio, puis les championnats du monde de Tryon en 2018, et enfin les championnats d’Europe de Rotterdam, en 2019. Malheureusement, la fin ne fut certainement pas celle escomptée, le couple ayant été éliminé lors du Spécial pour irrégularité. Au palmarès de Delgado, il convient également d’ajouter quatre sacres nationaux, acquis en 2016, 2017, 2018 et 2019 avec sa fidèle cavalière.