CSI 3* Oliva : Michel Robert se fait coiffer au poteau par Nicola Philippaerts

Le Grand Prix 3* à 1,50m est venu clore la deuxième semaine de compétition du Mediterranean Equestrian Tour (MET) II, dimanche 7 octobre. Sur un tracé difficile, concocté par Grégory Bodo, cinq couples des soixante engagés se sont qualifiés pour le barrage. Si les obstacles ont posé quelques questions aux pilotes, le temps imparti a aussi joué son rôle, deux couples ayant écopé d’un unique point de temps dépassé. 

Ouverte par le Japonais Mike Kawai, la finale au chronomètre a été disputée. Le disciple de la famille Top a malheureusement commis une faute avec l’excellent Saxo de la Cour, brillant au plus haut niveau avec le Tricolore Cédric Angot. Son chronomètre de 42”72 a toutefois donné le ton. Michel Robert, prudent avec Bingo Tel Tondou, s’est assuré un double clear round en 45”45. Fort de son expérience, le Français, en passe de déferrer tous ses chevaux pour les laisser vivre en troupeaux afin de répondre au mieux à leurs besoins physiologiques, avait choisi la bonne tactique puisque la redoutable américaine Rebecca Conway, associée à Con Coleur, et le Suisse Niklaus Schurtenberger, aux commandes de Quincassi ont été sanctionnés de quatre points, pour finir trois et sixièmes. Alors en tête de l’épreuve, Michel Robert a dû attendre le passage de Nicola Philippaerts. Malheureusement pour ses fans, le Tricolore a été vaincu par son cadet belge, signataire d’un barrage parfait en 40”49 avec Gijs ! 

Nous n'étions que cinq au barrage, alors je me suis dit que je devais essayer de battre Michel”, a confié l’heureux lauréat.  “J'ai eu la chance de rentrer vers la fin, donc j'ai pu voir un peu ce que les autres faisaient. Au final, c'était mon jour et ça a marché, je suis content. Je n’ai pas Gijs depuis très longtemps, mais il a bien travaillé ici. Il a obtenu beaucoup de bons résultats ces derniers temps et il saute bien. Il a gagné le petit Grand Prix la semaine dernière ; je pense qu'il aime le soleil ici. Je suis heureux du résultat d'aujourd'hui. Je viens ici depuis quelques années maintenant et je pense que c'est très bien. Ce n'est pas si facile pour nous pendant la saison d'hiver, mais ici les chevaux ont un peu de soleil et peuvent aller à la plage le matin, donc je pense que mentalement c'est très bon pour eux de venir. J'aime toujours revenir à Oliva.

Le KWPN Gijs, dix ans et précédemment monté par le couple Vizzini/Le Jeune, a découvert son nouveau pilote en mai 2021. Tous deux ont déjà glané un Grand Prix 2*, à Opglabbeek, début juin, et découvert les Grands Prix 5* en suivant. 

Extrêmement rapide, Julien Épaillard a pu s’offrir une place d’honneur avec Cheyenne d’Auge, pénalisée d’une faute en première manche. La jeune jument, très en vue à l’Hubside Jumping, termine huitième. Sur Miss Marie Van'T Winnenhof, Philippe Leoni a conclu son week-end sur une quatorzième place, après quatre points lâchés dans l’acte initial. Enfin, Marie Hécart a connu un parcours plus difficile avec Alpha de Ternoire.

Les résultats complets ici.