Amorak prend sa retraite

Fidèle partenaire de la dresseuse tricolore Stéphanie Brieussel, Amorak en a terminé avec le sport. La cavalière de quarante-sept ans a annoncé l’information à notre consœur de Cheval MagazineDésormais âgé de seize ans, le bai profitera d’une retraite, au pré, dans la Sarthe. Membre de l’équipe de France aux Jeux olympiques de Rio, en 2016, puis aux Européens Longines de Rotterdam trois ans plus tard, le KWPN, fils de Special D et Serena, par BMC Inspekteur, aura déjoué plus d’un pronostic. Très compliqué à ses débuts, il aura connu une progression fulgurante jusqu’au niveau Grand Prix. “Amorak est un ami, un confident, celui qui m’a offert les JO alors que sur le papier, il n’était pas fait pour ça ! Avant lui, j’avais eu la chance d’avoir des chevaux qui étaient plus destinés au grand sport et, finalement, il a tout fait pour moi, il s’est battu pour moi et je me suis battue pour lui. C’est une très belle histoire”, a confié l’amazone, émue du départ de son compagnon.

Absent des terrains de compétition depuis février et le CDI 3* du Mans, le KWPN a dû mettre un terme à sa carrière sportive en raison de la maladie de Lyme. Malheureusement, malgré les traitements, Amorak n’a pas retrouvé tout son brillant sous la selle, ce qui a poussé sa cavalière à ouvrir, progressivement, une nouvelle page dans l’histoire de son complice. De son côté, Stéphanie Brieussel comptera désormais sur ses jeunes recrues pour tenter de prendre la relève et retrouver le haut-niveau.  

Ne manquez pas le Black Friday GRANDPRIX !
Jusqu’à -30% de réduction sur les abonnements à GRANDPRIX Magazine, GRANDPRIX.tv et GRANDPRIX.info
Rendez vous vite sur 
https://abo.grandprix.info