CSI 5* Thermal : Kristen Vanderveen démarre en beauté

Le circuit de la Major League Showjumping, labellisé CSI 5*, a pris ses quartiers au parc équestre du Désert de Thermal. Pour la première des deux semaines de compétitions, l’Américaine Kristen Vanderveen a ouvert les débats. Sur une toute nouvelle piste vêtue d'herbe, foulée pour l’occasion par trente-huit couples, l’Américaine a triomphé dans l’épreuve majeure du vendredi 3 décembre, dessinée par Michel Vaillancourt et Peter Grant. Sur des barres élevées à 1,50m, la véloce pilote a imposé son Bull Run’s Risen, au terme d’un barrage disputé à dix.

Pendant les tours d'aujourd'hui, j'étais très contente de mon cheval. J'ai pensé que la piste, lorsque je l'ai reconnue au début, était assez difficile, mais à la fin [Michel Vaillancourt] a eu dix sans-faute. Au barrage, je savais que j'avais du pain sur la planche, après avoir vu McLain [Ward] passer juste devant moi, mais j'étais vraiment satisfaite de mon cheval aujourd'hui”, s’est réjouie l’heureuse lauréate. “La dernière fois où j’ai concouru avec Risen, c’était à Tryon, à l’occasion du CSI 4*-W de Washington. En ce moment, heureusement, j'ai beaucoup de bons chevaux dans mon piquet, ce qui est une grande bénédiction. Ils n'ont pas tous à sauter chaque semaine. Il a été sur la route avec nous mais il n'a pas sauté, ce qui l'a gardé frais.

Avec dix qualifiés pour le barrage, dont les olympiques Amy Millar, Nayel Nassar, Margie Engle et McLain Ward, les enjeux étaient élevés sur ce parcours raccourci. Nayel a donné le ton dès le début en étant le premier à signer un double clear round en 40”11 sur Igor van de Wittemore. Cela n’a été suffisant que pour prendre une quatrième place finale. McLain, lancé à toute allure avec sa somptueuse HH Azur, qui reprend doucement la compétition cette année, a abaissé une première fois le chronomètre, en coupant la ligne d’arrivée en 38”39. Suffisant pour une troisième place. À sa suite, Kristen est entrée en piste. Laissant son cheval développer sa foulée et galoper à toute allure vers chaque obstacle, l’Américaine a enregistré un chrono de 37”46. “En fait, je me suis dit de me calmer et d'essayer d'oublier le tour de McLain parce que pour moi, il avait l'air très, très rapide. Parfois, lorsque j'essaie de pousser trop fort, je fais une faute et je finis par précipiter mon cheval, alors j'ai essayé de me rappeler quel était mon plan et de m'y tenir, sans lui courir après”, a analysé l’amazone à l’issue de sa victoire. Finalement, seule la Canadienne Erynn Ballard s’est approchée du temps de référence. Avec Billy Alpen, qu’elle ne monte que depuis novembre dernier, la cavalière s’est inclinée au deuxième rang, en 37”65.

Les résultats complets ici.