CSI 3* Oliva : Matthew Sampson prend un vol direct depuis Geneve

À quelques jours du lancement de la soixantième édition du CHI de Genève, qui de mieux que Geneve R pour s’imposer ? Pour sa deuxième semaine compétition à Oliva, le Mediterranean Equestrian Tour (MET), troisième du nom, a vu le bien nommé complice de Matthew Sampson triompher dimanche 5 décembre, dans le Grand Prix 3* à 1,50m.

Formé par Matthew Sampson depuisses sept ans, le KWPN Geneve R a gravi les échelons, jusqu’à participé à son premier Grand Prix 5* à Calgary, en septembre. Se connaissant par coeur, les deux complices avaient également occupé la deuxième place d’un Grand Prix 2*, disputé à Kronenberg, fin juillet. Désormais âgé de dix ans, le fils d’Eldorado vd Zeshoek semble promis à un bel avenir. “C'est tout simplement un grand cheval. Je l'ai acheté quand il avait sept ans, en Angleterre où il avait été formé jusque-là. Je l'ai moi-même fait évoluer depuis et cette année, il est passé à un niveau supérieur. C'est un grand personnage, il joue beaucoup. Il est incroyablement respectueux et veut gagner. J'ai de grands projets pour lui pour l'année prochaine”, a commenté le Britannique. “Nous avons été deuxièmes et troisièmes à plusieurs reprises, et nous avons été battus par des couples plus rapides, mais aujourd'hui, tout a payé - ce qui est formidable.

Après un premier tour parfaitement dosé, sept des soixante couples au départ se sont retrouvés pour le barrage. “Sur les cinq premiers à partir aujourd'hui, il y avait trois sans-faute, donc je pensais qu'il y en aurait beaucoup plus. Mais ensuite, à la fin, nous n'étions que sept [au barrage], donc cela s'est avéré être un parcours assez difficile et délicat”, a analysé Matthew Sampson à l’issue de sa victoire. “Je pense que Javier Trenor construit des parcours fantastiques : chaque fois que l’on saute ses parcours, on n’a jamais à s’inquiéter qu’ils soient trop impossibles à sauter. En parallèle, il y a toujours un bon nombre de clear round et de fautes sur chaque obstacle - donc tout le mérite lui revient.” 

Profitant de l’amplitude de son hongre, le Britannique a tenté de mettre la pression sur ses poursuivants. “Je sais que Geneve a une très grande foulée, mais il n’est probablement pas si rapide naturellement”, a noté le cavalier.  Alors que James Smith a ouvert le barrage avec une faute, son compatriote Matthew Sampson était le deuxième à partir et a profité de l'énorme galop de Geneve R, tout en gérant parfaitement le virage intérieur vers l'avant-dernier vertical pour franchir la ligne d'arrivée en 39”88. Son tour a mis juste assez de pression sur ceux qui suivaient. Même si Harold Boisset et Mathieu Noirot auraient tous deux pu faire retentir la Marseillaise grâce à leur chronomètre, quatre points concédés avec T’Obetty du Domaine et Vista du Grasset les ont relégués aux six et cinquième rangs. 

Finalement, c'est Thiago Ribas Da Costa sur Kassandra van'T Heike qui s'est le plus rapproché de la victoire. Un peu juste, le Brésilien, très en forme ces derniers jours, s’est incliné en deuxième position avec 40”05. En 41”08, le Danois Sören Pedersen a enregistré un nouveau classement, en troisième position, avec Chico Z.  Dernier double clear round, l’Australien Daniel Meech a achevé son week-end en quatrième place sur Hi-5. 

Les résultats complets ici.