Martin Fuchs : “J’ai pu mettre la pression sur les autres”

Voici la réaction du Suisse Martin Fuchs, lauréat du Grand Prix 5* du CHI de Genève pour la deuxième fois de sa carrière avec Leone Jei :   

“Je suis très heureux de remporter ce Grand Prix de Genève pour la deuxième fois d’affilée (le Suisse en avait remporté la dernière édition, en 2019, avec son merveilleux Clooney, ndlr), cette fois-ci avec Leone Jei, qui n’a que neuf ans (et avec lequel le Suisse a déjà été médaillé d’argent en individuel et d'or par équipes aux championnats d’Europe Longines de Riesenbeck, ndlr). Dès demain, je serai en capacité de réaliser le Rolex Grand Chelem et j’espère que je ne raterai pas les prochaines étapes (à Bois-le-Duc en mars, Aix-la-Chapelle en juillet et Calgary en septembre, ndlr) et serai capable de décrocher un nouveau Grand Prix de ce circuit. Quand j’ai vu le tracé du barrage, je me suis dit qu’il était idéal pour moi car il comportait de longues lignes. D’ailleurs, comme Harrie Smolders l’a souligné, le parcours du tour initial était vraiment bien construit et j’ai félicité Gérard Lachat pour son travail – je pense qu’il s’agissait même du meilleur parcours qu’il ait construit. Comme Leone Jei n’est pas naturellement rapide mais a une très grande amplitude, je savais que j’allais pouvoir enlever des foulées partout et que cela allait être difficile pour mes concurrents. Grâce à mon barrage, j’ai pu mettre la pression sur les autres, même si j’ai eu de la chance que Kent Farrington concède quatre points sur l’obstacle 6.  

J’ai toujours voulu gagner le Top Ten, et j’en ai terminé bien loin vendredi soir (il a fini dernier du classement, ndlr), mais aujourd’hui je suis content d’avoir gagné le Grand Prix. Leone avait déjà signé un très bon parcours d’entraînement dans l’épreuve des combinaisons hier, et a tout donné au premier tour, donc je me suis dit que c’était peut-être le jour idéal pour gagner une deuxième fois ce Grand Prix!  

Je tiens aussi féliciter et remercier les organisateurs de ce merveilleux concours. Dans ces temps difficiles, cela a été un plaisir de monter face à de tels supporters. Le CHI de Genève est une grande famille et je suis très heureux d’en faire partie. J’ai déjà hâte d’être ici l’année prochaine!”