Galopin de la Font a rejoint les étoiles

L’étalon lusitanien Galopin de la Font (Espanto x Zorro) s’est éteint à l’âge de vingt-huit ans. “Galopin de la Font s’en est allé rejoindre les grands étalons de ce monde… Il aura marqué pour toujours notre élevage, le monde du dressage et fait connaître les chevaux ibériques sur les circuits internationaux”, a écrit l’élevage de Massa sur ses réseaux sociaux jeudi 24 février. “Galopin de la Font a comblé son éleveur, Sylvain Massa, par sa magnifique carrière sportive, sa noble lignée et son caractère charismatique et joueur.  Il tenait une place toute particulière dans son cœur. Toutes les personnes qui ont connu de près ou de loin Galopin ne pourront jamais l’oublier tant il était unique. Je pense bien évidemment à Daniel Pinto, son cavalier de toujours, son fidèle compagnon jusqu’au dernier jour, jusqu’au dernier souffle, à Chantal Lucas, qui a offert à ce bel étalon une retraite chaleureuse, entouré de gens attentionnés, à Frédéric Blanc, qui a connu Galopin dans les grands moments de sa carrière d’étalon reproducteur et bien sûr à tous les grooms, vétérinaires, maréchaux, chauffeurs…qui ont participé à son confort tout au long de sa vie.” 

Sous la selle du Portugais Daniel Pinto, son fidèle pilote, Galopin de la Font a parcouru le monde et participé aux plus belles échéances du dressage mondial. Le couple a ainsi pris part aux Jeux équestres mondiaux d’Aix-la-Chapelle et Lexington, en 2006 et 2010, aux Jeux olympiques de Hong-Kong, en 2008, aux championnats d’Europe de Turin et Windsor en 2007 et 2008, ainsi qu’à la finale de la Coupe du monde à Las Vegas, en 2007. À cela s’ajoutent des prestations en Coupes des nations et Grands Prix à travers l’Europe. En 2007, Galopin avait pris la septième place des championnats d’Europe “Best stallions” à Swolle, aux Pays-Bas. 

En France, Galopin a donné une quarantaine de produits, dont six ont été indicés en compétition : Malcom X de Massa, prometteur cheval de six ans, Da Vinci de Massa, Delirio de Massa, Come Back de Massa, sorti jusqu’en épreuve Pro 1 en France, Ostile de la Font, vue jusqu’en CDI 3*, et Matador de Rajoline. 

“Galopin de la Font nous quitte… trop vite, il nous semblait immortel ! Il laisse derrière lui des générations de chevaux fantastiques et une génétique hors norme”, a ajouté la famille Massa. “Il va rejoindre Robinson de La Font, Maestro, Rieto… pour de grandes galopades au paradis des chevaux. Merci à lui.”