Après deux ans d’absence le Saut Hermès est de retour dès vendredi

Du 18 au 20 mars, après deux ans d’absence, cinquante-cinq cavaliers issus de l’élite mondiale s’élanceront sur la piste du Grand Palais Éphémère à Paris à l’occasion du Saut Hermès, premier événement labellisé 5* de l’année, en France. Les cavaliers s’affronteront sur les parcours imaginés par l’Espagnol Santiago Varela Ullastres, chef de piste du Saut Hermès depuis 2018 et architecte des épreuves de saut d’obstacles des Jeux olympiques de Tokyo, l’été dernier. 

Parmi eux, certains ont déjà inscrit leurs noms à deux reprises au palmarès du Grand Prix Hermès: le Français Simon Delestre et son fidèle Hermès Ryan (SF, Hugo Gesmeray x Ryon d'Anzex), tenant du titre après un doublé consécutif lors des éditions 2018 et 2019 et l’Allemand Marcus Ehning, vainqueur en 2010 et 2014.

Dix des cavaliers figurant parmi le top vingt mondial seront également présents, notamment les champions olympiques par équipes en titres, les Suédois Peder Fredricson (numéro un au classement mondial Longines des cavaliers) et son dauphin Henrick von Eckermann. Les Suisses, champions d’Europe par équipes, Martin Fuchs et Steve Guerdat, devenu cavalier partenaire de la marque l’année passée, seront également de la partie. Les Belges, parés de bronze aux Jeux olympiques et au championnat d’Europe l’été dernier seront eux représentés par Pieter Devos, Grégory Wathelet, Olivier Philippaerts et leur chef de file, Jérôme Guéry, cavalier partenaire de la marque.

Côté Français, les médaillés d’or de Rio, Roger-Yves Bost, Philippe Rozier et Kevin Staut, accompagneront notamment Edward Levy, Mathieu Billot, membre de l’équipe de France aux derniers Jeux olympiques, mais aussi Olivier Perreau, vainqueur du Saut Hermès en 2019 et les cavalières Alexandra Paillot et Alexa Ferrer. Grégory Cottard, en route vers sa première finale Coupe du monde, fera également étape aux pieds de la tour Eiffel.

L'édition 2022 du Saut Hermès au Grand Palais Éphémère sera également marquée par la présence de nombreux jeunes espoirs dans le CSI5*. Jennifer Hochstadter (Liechtenstein) dix-huit ans, Lily Atwood (Grande-Bretagne), vingt ans, Jeanne Sadran (France) vingt ans, Sanne Tijssen (Pays-Bas) vingt-trois ans ou encore Harry Charles (Grande-Bretagne) vingt-deux ans, profiteront de l’expérience de leurs ainés et notamment de celle du doyen de la compétition, le Britannique John Whitaker âgé de soixante-six ans.

Dans les épreuves des Talents Hermès réservées aux cavaliers de moins de vingt-cinq ans, les espoirs des dix nations conviées viendront fouler la piste du Grand Palais Éphémère. Parmi eux, Antoine Ermann et Laura Klein, tous deux âgés de vingt ans, défendront le drapeau tricolore. 

La liste complète des engagés