Les adversaires de l'équipe de France de polo dévoilés pour les qualifications au championnat du monde

À une semaine environ du début du tournoi qualificatif, les cinq équipes participant aux play-offs de la zone européenne du championnat du monde de polo au polo club du domaine de Chantilly ont communiqué leurs compositions à la Fédération internationale de polo (FIP). Les Bleus connaissent désormais leurs adversaires et vont pouvoir orienter leur préparation en fonction. Ainsi, on sait maintenant que la famille Ruiz Guiñazu est représentée dans deux formations: la Suisse et l’Espagne. Cette dernière équipe, menée par l’Espagnol Pelayo Berazadi, semble la plus redoutable sur le papier: “C’est assurément l’Espagne qui sera notre plus rude adversaire”, confirme le Français Robert Strom. “L’équipe est composée de joueurs qui ont tous une grande expérience du haut niveau”, a-t-il ajouté. Les Bleus sauront très rapidement à quoi s’en tenir avec la Roja, puisque cette dernière sera son premier adversaire, le 30 avril à 17h. L’Italie est également une solide candidate à la qualification (on rappelle que seules deux des cinq équipes seront retenues pour la phase finale de ce mondial). La Squadra azzura a fait appel à deux joueurs que l’on connait bien en France: Tete Fanelli et Martin Joaquin qui a notamment remporté l’an dernier la Coupe d’Or de Deauville aux côtés de l’attaquant de l’équipe de France, Sam Sztarkman. Une finale où il avait été nommé MVP (meilleur homme du match). “Avec l’Espagne, l’Italie sera certainement l’équipe la plus compliquée à jouer sans vouloir sous-estimer pour autant la qualité de l’Allemagne et de la Suisse”, a prévenu Robert Strom. La dernière participation de la Suisse au championnat du monde de polo FIP remonte à 1995, chez eux, à Saint-Moritz. Vingt-sept ans plus tard, la fédération suisse se réjouit de pouvoir présenter à nouveau une équipe compétitive aux qualifications du championnat du monde. Comme dans tous les sports collectifs, l’Allemagne est également une équipe compétitive conduite par le numéro un allemand Patrick Maleitzke, qui a une bonne expérience du haut niveau en ayant participé l’an dernier aux Gold Cup et Queen’s Cup en Angleterre… avec Clément Delfosse (pilier de l’équipe de France), c’est dire si les deux hommes se connaissent bien! Cinq journées de compétition, dix matchs au terme desquels dimanche 8 mai, les deux élus qui se rendront à Palm Beach seront dévoilés pour la phase finale de ce championnat du monde du 26 octobre au 6 novembre 2022 prochains.

“Le championnat du monde de polo ainsi que ses qualifications sont de plus en plus compétitifs et portent haut les valeurs de notre sport. Nous avons besoin de renforcer le haut niveau tout comme le polo amateur afin d’offrir des bases solides à notre discipline et c’est dans cet esprit que nous sommes ravis de pouvoir contribuer à son développement en accueillant de tels événements”, s’est réjouit Jean-Édouard Mazery, Président de la Fédération Française de Polo.