CIX-Arena Stockholm : Maxime Livio remporte la première manche du Top dix

Hôte depuis plusieurs années d’un équivalent pour le dressage de la mythique finale du Top dix IJRC de saut d’obstacles, le Concours hippique international de Stockholm organise également pour la première fois ce week-end un Top dix de concours complet, disputé sous la forme d’un cross indoor, ou plutôt de deux épreuves de ce type. En effet, si une finale aura lieu dimanche sur la piste du concours suédois, les cavaliers engagés se sont déjà affrontés hier soir pour un warm-up qui a tourné à l’avantage du Français Maxime Livio.

Prenant la forme d’une deux phases, le chronomètre de la deuxième étant pris en compte pour le classement final, la compétition a vu le cavalier franchir la ligne d’arrivée de la seconde partie du parcours en 30”92 sur Boleybawn Prince (ISH, Colin Diamond x Clover Hill). La deuxième marche du podium a, quant à elle, été occupée par deux cavaliers ayant coupé les cellules dans le même temps de 31”31: le Danois Peter T. Flarup, sur Fascination (DWB, Favorit Ask x Lando), et la Suédoise Sofia Sjöborg, avec Eastbourne (KWPN, Zelote VDL x Elmshorn). Les deux meilleurs cavaliers au classement mondial présents pour ce rendez-vous ont par contre connu quelques difficultés. Ainsi, le meilleur complétiste du monde à l’heure actuelle, Tim Price, a terminé huitième en compagnie de Celladonn (Old, Callistus x Lancer), tandis que Oliver Townend, qui a longtemps occupé le sommet de la hiérarchie mondiale et en est désormais quatrième, a tout bonnement été éliminé avec Sotomayor (SWB, Baltimore x Be My Cheif, ps).

“C'est un cheval incroyable, s’est réjoui Maxime Livio à propos de son partenaire d’hier. Il a disputé Boekelo (un CCIO 4*-L réputé pour son exigeance, ndlr) quand il avait huit ans avec l'équipe allemande (sous la selle de Dirk Schrade, qui l’avait mené au vingt-septième rang, ndlr). J'entraîne l'équipe de concours complet de Thaïlande et il appartient maintenant justement à un cavalier thaïlandais. À dix-sept ans, il aime toujours autant la compétition et nous l'entraînons pour ces cross indoor car ils ne sont pas si exigeants physiquement. Il peut simplement s’y amuser et ressentir l'atmosphère des grands concours. J'ai beaucoup de chance d'avoir ce cheval et je suis très reconnaissant envers ses propriétaires qui me laissent le monter.” Interrogé également au sujet du développement des cross indoor de manière plus globale, le Français “pense que les concours indoor sont vraiment bien.” “Nous pouvons promouvoir notre sport et il est utile pour nous d'avoir des compétitions pendant la saison hivernale, explique-t-il. Je pense aussi que le public aime voir ces épreuves car il y a toujours une très bonne ambiance. Il est cependant important d'avoir des chevaux spécifiques pour les disputer. Ils doivent être rapides, mais très connectés et à l'écoute du cavalier. Il faut aussi qu'ils soient expérimentés, car tout arrive très vite.”

Concernant la finale prévue dimanche, le Tricolore explique que “ce sera la première fois que nous disputons deux épreuves où il faut être rapide durant une même compétition.” “Je pense que je vais juste devoir gérer un peu mon cheval, car il voudra probablement aller trop vite. Je suis heureux de passer à la fin de l’épreuve (les départs seront donnés selon l’ordre inverse du classement de la warm-up, ndlr), cela signifie que j'aurai quelques réponses sur le parcours. Et je saurai qui est en tête et quel genre de risque la personne a pris.”

Résultats complets