Cocaïne de Talma rejoint la famille Philippaerts

Le haras de Talma l’a annoncé, Cocaïne de Talma va poursuivre sa carrière sportive au sein du clan Philippaerts, qui vient d’en faire l’acquisition.

En 2011, l’une des meilleures juments du haras, Reggae de Talma, avait été inséminée par l’incontournable Baloubet du Rouet sur une double ovulation. L’année suivante, deux produits ont vu le jour : Cocaïne et Cocktail de Talma, qui évolue depuis 2020 sous la selle du Belge Grégory Wathelet. Comme son frère, Cocaine a gravi chaque étape vers le sport de haut niveau au sein du haras. “Marquée d’une très grande sensibilité et d’une véritable intelligence, elle a su rapidement nous faire comprendre qu’elle était des juments avec qui il faudrait prendre son temps. C’est donc ce que notre équipe s’est attachée à respecter. Répétant les parcours de formation dans les jeunes chevaux, elle effectue ses premiers parcours à 1.40m dans son année de 7 ans”, a écrit le haras de Talma à propos de la jument de dix ans issue du stud-book Selle Français. “Sa sensibilité se révélant un atout, sa rapidité naturelle devient progressivement redoutable. Elle s’illustre à de nombreuses reprises avec Audrey Teixidor dans les épreuves à 1,35m et 1,40m. Passée sous la selle de Valentin Pacaud, elle gravit un nouveau cap. Le week-end dernier, elle s'empare de la deuxième place dans l’épreuve d’ouverture (1,40m) du CSI 2* d’Opglabbeek et confirme son talent le lendemain avec un superbe parcours sans pénalité dans l’épreuve comptant pour le classement mondial à 1,45m. Séduit, le grand marchant belge, Ludo Philippaerts, en fait alors l’acquisition pour qu’elle rejoigne le piquet de ses fils afin d'évoluer vers les plus hautes épreuves internationales !”, a notamment communiqué la structure fondée par Michel et Joelle Guiot.