CSI 5*-W Londres : Matthew Sampson réalise un rêve à Londres

La dernière épreuve majeure du London International Horse Show s’est achevée par une énième victoire britannique hier soir. C’est Matthew Sampson qui s’est imposé dans le London Grand Prix dotée de 125.000€. Aux rênes de sa jument Ebolensky (KWPN, Clinton x Heartbreaker) avec qui il évolue depuis 2017, le représentant de l’Union Jack âgé de trente-sept ans a été le seul à signer un double zéro.

Les parcours du chef de piste Bernardo Costa Cabral se sont révélés techniquement difficiles car seuls quatre couples sur trente et un engagés ont pu accéder au barrage. Le Britannique Matthew Sampson a été le seul à réussir à réaliser double sans-faute en franchissant la ligne d’arrivée en 31’’88. “C’est vraiment incroyable, honnêtement je ne réalise toujours pas, c’est un rêve qui se réalise. Cette victoire est spéciale pour mes propriétaires, la famille Evison, qui a acquis Ebolensky quand elle était pouliche. Je la monte depuis qu’elle a sept ans. Elle a grandi en Angleterre et elle y a passé la plus grande partie de sa carrière donc gagner cette épreuve ici est fantastique. Les meilleurs cavaliers mondiaux sont ici ; pour nous Britanniques, il s’agit du meilleur concours. Monter ici est un rêve quand nous grandissons, surtout lorsque nous gagnons”, a déclaré le vainqueur.

L’Italien Lorenzo de Luca et la Suédoise Angelie von Essen, respectivement en selle sur Curcuma Il Palazzetto (Holst, Casall Ask x Lord) et Cochella (Holst, Cartani 4 x Lord), ont tous deux cumulé quatre points de pénalité au barrage en essayant de battre Matthew Sampson. Quatrième barragiste, l’Irlandais Denis Lynch a quant à lui quitté la piste avec deux fautes sur Dark Chocolate (Holst, Casall Ask x Acodetto 2).

Les deux Français engagés dans l’épreuve sont sortis de piste avec huit points. Kevin Staut termine à la seizième place sur Cheppetta (Holst, Cheppetto x Cash), suivi à la dix-septième place de Julien Épaillard avec Chana de Valeme (SF, Nabab de Reve x Urbain Du Monnai), une jument de dix ans qu’il monte depuis début octobre.

Les résultats ici