Bandro Boy de Béthune à la retraite

Naisseur et propriétaire de Bandro Boy de Béthune, Daniel Dormaels a annoncé que l’étalon de onze ans en avait fini avec le sport. 

Monté par le propriétaire du haras de Béthune lui-même de quatre à sept ans, le fils de Sandro Boy s’est qualifié pour la finale du Cycle classique de saut d’obstacles de sa génération à quatre, cinq et six ans. Après s’être classé dans quelques épreuves et Grands Prix réservés aux chevaux de sept ans et avoir pris part au championnat de France réservé à cette catégorie d'âge, le mâle a rejoint en fin d’année 2018 les écuries de Clément Boulanger, qui lui a fait faire ses débuts en épreuves à 1,45m. Après quelques mois passés sous la selle d’Alexandre Dufour en 2020, Bandro Boy de Béthune avait rejoint le piquet de Kevin Staut au début de la saison suivante. Ensemble, l’ex-numéro un mondial et le Selle Français n’ont finalement pris le départ que de six parcours entre 1,35m et 1,45m ensemble entre avril et août 2021. 

Cette saison, l’étalon est revenu en compétition en compagnie d’Elliot Souster, avec lequel il a effectué sa dernière sortie lors d’un Grand Prix Pro 2 à 1,30m à Deauville fin octobre, qui s’est finalement avéré être la toute dernière épreuve de sa carrière. En effet, Daniel Dormaels a annoncé sur les réseaux sociaux avoir “décidé de le retirer du haut niveau, parce que son ancienne blessure ne s’est pas totalement guérie. Et comme il ne se ménage pas, il se donne toujours trop. Par respect pour lui et pour éviter une blessure plus grave, Bandro Boy de Bethune se consacrera désormais pleinement à la reproduction!” Ayant sailli ses premières juments en 2016, à l’âge de cinq ans, le fils de Sandro Boy, qui est également issu de la souche maternelle du chef de race Holsteiner Capitol I, compte aujourd’hui pas moins de cent cinquante-deux produits enregistrés dans l’Hexagone. D’après son naisseur et propriétaire, les premiers d’entre eux sont “très prometteurs”. Pour l’heure, quatre descendants de Bandro Boy de Béthune ont indicés à plus de 120: les deux six ans Grenade de Béthune (SF, mère par Cassini I) et Golden Boy de Béthune (SF, mère par Come On) ainsi que les deux quatre ans Iroquois d’Auville (SF, mère par Diamant de Semilly) et Inoui de Béthune (SF, mère par Flamenco de Semilly).