Kapitol d'Argonne a terminé sa carrière d'étalon

Alors qu’il sera âgé de vingt-cinq ans en 2023, Kapitol d’Argonne ne fera plus la monte en semence fraîche et a retrouvé “ses terres natales pour y vivre sa retraite”, a annoncé son naisseur Pascal Trassart sur Facebook hier.

Après avoir fait ses débuts en compétition à cinq ans sous la selle de Paul-Anthony Roché, auquel il a été “vendu dans son année de quatre ans”, le fils d’Apache d’Adriers et Dame Vannetais par Galoubet A a évolué avec lui sur le Cycle classique des cinq ans et six ans A, terminant vingt-quatrième du Grand Critérium à Fontainebleau lors de sa deuxième année de compétition et surtout vingt et unième de la finale du championnat du monde de sa génération à Lanaken.

Faisant ses débuts sur 1,40m à sept ans avec Paul-Anthony Roché, alors âgé de vingt-quatre ans, il a pris part au championnat de France de sa génération une nouvelle fois cette année-là, avant d'être vendu à l’Italien Emilio Bicocchi en fin d’année 2005. “Kapitol était très précoce, contrairement à ce que l’on peut penser d’un cheval de cette dimension, racontait le Transalpin pour le portrait de l’étalon paru dans le numéro 116 du magazine GRANDPRIX. Au mois de mars de l’année suivante, il s’était déjà classé deuxième d’un Grand Prix très disputé à Arezzo. Ensuite, il a débuté en Coupes des nations, à Linz puis à Rome, et nous avons enchaîné avec les JEM d’Aix-la-Chapelle.” Non content d’avoir participé à cette échéance à seulement huit ans, l’alezan brûlé a de nouveau participé aux Jeux équestres mondiaux en 2010 à Lexington, terminant quarante-neuvième. Pilier de l’équipe italienne jusqu’à sa retraite sportive l’année suivante, le Selle Français Originel a notamment remporté le Grand Prix du CSI 5* de Madrid en 2010, mais aussi réalisé un double sans-faute dans la Coupe des nations du CSIO 5* de Rome.

Né dans la Meuse, le fils d’Apache d’Adriers, qui toise pas moins d’1,76 m, est revenu en Lorraine à la fin de sa carrière d’athlète pour s’y consacrer à la reproduction au haras de Talma, la gestion de son activité de reproducteur ayant été confiée à son naisseur par Emilio Bicocchi. Il compte actuellement deux cent soixante-dix-neuf produits enregistrés dans la base de données du SIRE, dont trente et un indicés à plus de 120. Ses meilleurs représentants sont Falco du Loing (ISO 145, SF, mère par Elf d’Or), vingt et unième du championnat des sept ans cette année et auteurs de belles performances sur le circuit Top 7, ainsi que Diaz de Ush (ISO 145, SF, mère par Quaprice Bois Margot*Quincy), récente quatrième d’une épreuve à 1,50m au CSI 4* de Rouen. Citons aussi Delirio Delle Sementarecce (MIPAAF, mère par Concorde), âgé de huit ans, monté comme son père par Emilio Bicocchi et qui a participé à sa première Coupe des nations à l’occasion du CSIO 3* d’Athènes en juin, sortant de piste avec un sans-faute et un parcours à quatre points.

“Nous tenons à adresser un grand MERCI à Paul-Anthony Roché pour son excellent travail de formation, notre ami Emilio Bicocchi (toujours propriétaire de Kapitol) pour avoir été notre plus bel ambassadeur ainsi que Michel Guiot et toute son équipe pour les soins apportés à Kapitol qui est resté dans un état de préservation remarquable”, a déclaré Pascal Trassart, remerciant également les éleveurs qui ont fait confiance à l’étalon et indiquant qu’il serait toujours disponible en semence congelée.