L'Europe terrasse à nouveau les cavaliers outre-Atlantique dans la Riders Masters Cup

Invaincue depuis le lancement de la Riders Masters Cup, l’Europe n’a pas failli aujourd’hui au Longines Masters de Paris. Face à une équipe outre-Atlantique élargie à toute l’Amérique mais qui a pris l’eau en seconde manche, les cavaliers du Vieux Continent n’ont pas beaucoup bataillé pour s’imposer...



Sale soirée pour Kara Chad, éliminée en seconde manche avec Viva après deux désobéissances.

© Scoopdyga

Menés pour la toute première fois par Henrik Ankarcrona, et non plus par Philippe Guerdat, les cavaliers européens n’ont pas failli à leur rang dans la cinquième édition de la Riders Masters Cup. Si les États-Uniens ont pu compter sur le renfort de l’Amérique toute entière cette fois, cela n’a pas suffi pour l’emporter face à des tribunes plutôt timides. Malgré un bon départ et une courte avance au terme de la première manche, ces derniers ont en effet tué le suspens dans la seconde après deux éliminations. 
 
Chef de file des Amériques, Robert Ridland a pu modifier l’ordre de départ de ses cavaliers et leur permettre de changer de monture. Sa tactique n’a finalement pas été payante… Vainqueur de l’épreuve d’ouverture avec Sweet Tricia hier, le Brésilien Marlon Módolo Zanotelli a cette fois essuyé deux refus de la grise face à la palanque. La Canadienne Kara Chad n’a quant à elle pas pu franchir l’obstacle n°3 après deux désobéissances de Viva. 
Avec deux duels perdus, les cavaliers au brassard rouge se sont très rapidement retrouvés au bord du gouffre, dans lequel ils ont plongé au terme du duel opposant Jos Verlooy et Laura Kraut. Grâce à un sans-faute de Varoune, le Belge l’a emporté face à l’Américaine, fautive sur la palanque avec Deauville S. 
Dès lors, le sort de la compétition a été scellé, et les duels opposant Henrik von Eckermann à Rodrigo Pessoa puis Kevin Staut et Éric Lamaze n’ont été qu’anecdotiques. Lors du premier, le Brésilien a tout de même été le meilleur avec l’efficace Venice Beach, tandis que Kevin Staut est venu à bout du champion olympique canadien et son Chacco Kid. Engagée pour la toute première fois à ce niveau de compétition, la jument du numéro un français Visconti du Telman a réalisé deux prestations très encourageantes avec quatre points à chaque fois. Encore émotive dans une telle enceinte, la fille de Toulon avec une mère par Dollar du Murier âgée de dix ans semble en avoir encore sous le pied. 
 
Individuellement, la meilleure performance est à mettre au crédit du champion d’Europe en titre Martin Fuchs, double zéro avec la très bonne Chica B Z. 
 
Les résultats ici