Deux jeunes pensionnaires du Pôle France Jeunes de Saumur racontent leur confinement

Les sportifs des Pôles France de la Fédération française d’équitation établis à l’Institut français du cheval et de l’équitation, à Saumur, se sont soumis aux règles de confinement en vigueur depuis mi-mars. De retour à leur domicile respectif, chacun s’organise différemment, comme Joséphine Héteau et Nolann Le Cointe, les deux cavaliers du Pôle France Jeunes de concours complet.



Nolann Le Cointe et Viktor de Diane*IFCE

© DR

Comment vivez-vous cette période singulière?

Joséphine Héteau : Assez bien. Je suis rentrée chez moi à Questembert, ville située dans le Morbihan en Bretagne, avec mes trois chevaux. Je suis confinée dans la structure équestre familiale. Cela me permet de bénéficier de conditions assez exceptionnelles. J’habite sur place avec ma mère et mon frère. Je peux continuer de voir et de faire travailler mes chevaux tous les jours dans des installations adaptées. En cette période difficile, je suis heureuse de me retrouver avec ma famille. J’aide ma mère à gérer la structure. Cela me permet de parfaire mes connaissances en gestion, organisation, etc. Et envisager pour le futur une association possible.

Nolann Le Cointe : Je vis cette période difficile en famille. J’ai la chance que personne de ma famille ne soit touché. Mon père étant professionnel du métier, j’ai la chance de pouvoir continuer de monter à cheval tous les jours.

Quel est l’impact de ce confinement sur votre programme annuel?

J.H. : Cela impacte beaucoup notre saison de concours ! En effet, les événements sont tous annulés ou reportés sans précision de date. Il a également un impact sur ma formation DE JEPS Sport. Nous n’avons pas encore d’informations quant aux suites de la formation et aux dates de passage des examens.

N.C. : Oui, cela impacte notre saison sportive avec l’annulation de la plupart des événements. Nous allons aménager un nouveau programme pour la fin de la saison avec notre entraîneur Philippe Mull dès notre retour à Saumur.

Comment avez-vous réorganisé votre programme de travail?

J.H. : Je fais travailler mes chevaux tous les jours sauf le dimanche, afin d’être prêt pour une éventuelle reprise. Le travail est un peu moins soutenu mais reste varié. En parallèle, mes chevaux profitent tous les jours de paddocks en herbe! Je les fais travailler sur le plat et à l’obstacle afin d’améliorer quelques points et surtout de les garder en condition physique. J’effectue également des trottings dans la propriété pour le moral de tout le monde et pour garder une certaine endurance. Je suis toujours en lien avec Philippe Mull afin de le tenir au courant du travail de mes chevaux et de la santé de tout le monde, et lui envoie également des vidéos de mes séances. De plus, tous les deux jours, Nolann et moi avons des cours de sport en visioconférence avec notre professeur afin de garder la forme physique. 

Avez-vous instauré une petite routine au quotidien?

J.H. : Non, rien de nouveau. Cependant, depuis que je suis arrivée aux écuries, le travail est quand même plus soutenu. Il y a environ soixante-dix chevaux et poneys à entretenir et surveiller. Travaux d’écuries, soins, sorties au paddock et travail des chevaux et poneys de club ou de propriétaires font aussi partie de mes missions durant ce confinement. Les jours se ressemblent quand même et le temps commence à être long. Ne plus pouvoir sortir librement et ne plus voir mes amis me manquent…

N.C. : Ma routine du confinement est assez simple: la matinée est dédiée au travail de mes chevaux et l’après-midi au travail de mes dossiers car je me prépare à passer les examens du BP JEPS, ainsi que mes cours de sport.

Un petit conseil de loisirs en confinement?

J.H. : Je passe mon temps libre à regarder des films ou séries. Je conseille les séries Netflix comme Riverdale, par exemple! Cependant, si j’avais le temps, je me remettrais à lire car je trouve ça très reposant. J’aime aussi faire la cuisine et surtout les desserts comme les cookies, les crumbles… C’est bon pour le moral, alors je le conseille aussi !

N.C. :La Casa de papel”, une série dont je regarde la dernière saison en ce moment sur Netflix.