Les Bleus (re)prennent les choses en main au Pin!

Cinquièmes ex æquo hier après-midi à l’issue du test de dressage, Thomas Carlile et le lieutenant-colonel Thibaut Vallette pointent désormais en tête du CCIO 4* du Pin-au-Haras. Au mérite de brillants sans-faute à l’hippique sur Birmane et Qing du Briot*ENE-HN, les deux Français devraient se livrer à un beau mano a mano demain matin lors du cross. Toutefois, ils devront aussi et surtout jouer collectif pour aider l’équipe tricolore à s’imposer pour la quatrième fois consécutive dans cet Officiel de France de concours complet. Pour la victoire individuelle, on surveillera aussi de près les stars Christopher Burton, Tim Lips, Michael Jung et Jonelle Price.



Thomas Carlile s’est montré impeccable avec la jeune Birmane.

© Pauline Chevalier

En ce 15 août, un air de 14 juillet a régné dans les prairies du majestueux Haras national du Pin, dans l’Orne. Non seulement le temps lourd et orageux des derniers jours a laissé place – provisoirement, peut-être – à un agréable samedi ensoleillé. Mais on a surtout assisté à une démonstration de force, et de belle équitation, de quelques-uns des meilleurs cavaliers français de concours complet lors du test hippique du CCIO 4* de France, étape du circuit FEI des Coupes des nations. Cocorico! Certes largement dominants en nombre de couples engagés dans cette belle épreuve estivale, les Bleus ont signé onze des dix-neuf parcours sans faute du jour.

Ces performances notables, sur un parcours exigeant techniquement et pas si aisé à boucler dans le temps imparti, ont d’abord permis à Thomas Carlile et au lieutenant-colonel Thibaut Vallette, cinquièmes ex æquo hier après-midi à l’issue du dressage, de s’installer en tête du classement individuel avec Birmane et Qing du Briot*ENE-HN. Brillants en piste, la fraîche jument de neuf ans et le très expérimenté et sérieux hongre de dix-sept ans affichent chacun un score de 26,6 points. Ayant écopé de la même pénalité au dressage, 31 points, Karim Laghouag et Christopher Six se sont également joués de toutes les difficultés, remontant de la trente et unième à la treizième place avec les conscrits Triton Fontaine et Totem de Brécey. Forte des résultats de ces quatre couples, la France a conforté son avance en tête de la Coupe des nations, comptant désormais plus de douze longueurs d’avance sur la Grande-Bretagne et plus de quatorze sur les Pays-Bas.

Côté tricolore toujours, bien joué aussi pour Véronique Réal sur Urfé de la Barbais, Jean-Lou Bigot sur Aktion de Belhême et Utrillo du Halage, mais aussi pour Sidney Dufresne sur Swing de Perdriat, Stéphane Landois sur Uh La Up de Crazy, Ugo Provasi sur Shadd’oc et enfin Luc Château sur Troubadour Camphoux, qui ne semblent toutefois plus pouvoir jouer la victoire individuelle. Quant aux étrangers, on citera les clear rounds du Néerlandais Tim Lips, désormais quatrième sur Eclips (28,5), et du Britannique David Doel, neuvième avec Mr Hiho (30,4). Huitième hier, l’Australien Christopher Burton est remonté au troisième rang en ne lâchant que 0,4 point pour une seconde de temps dépassé avec le tout bon Jefferson 18 (27,9). Même petite peine pour le Britannique Richard Coney et Kananaskis, septièmes (29,8). Et trois secondes seulement pour la Néo-Zélandaise Jonelle Price, sixième avec McClaren. Voilà pour les plus belles opérations du jour.

Christopher Burton et Jefferson 18 joueront sûrement la victoire individuelle ce matin. © Pauline Chevalier



Michael Jung n’est pas invincible

Ce test s’est moins bien passé pour le génial Michael Jung. Guère inspiré, le double champion olympique en titre a reculé du premier au cinquième rang avec Fischer Chipmunk (28,9), qui a concédé trois secondes et surtout deux fautes sur l’oxer 9 et le vertical 10b, et de la quatrième à la huitième place avec la très expérimentée Fischer Rocana FST (30,3), ouvreuse de l’épreuve et piégée comme pas mal d’autres chevaux sur l’oxer 5, surmontant un bidet et défendu par des barres bleu ciel. La même faute a coûté cinq places à Gwendolen Fer et Traumprinz, désormais dixièmes (30,6). Une seconde et rien d’autre pour Nicolas Touzaint et Eboli, onzième (30,7). Pour le champion olympique d’Athènes, impeccable ce matin dans le cross du CCI 3*-L avec son crack Absolut Gold*HDC, on a compté une faute sur l’oxer 9 avec un Vendée Globe’Jac*HDC très énergique. S’il n’a lâché que quatre secondes avec Spartaco, douzième (30,8), le Néo-Zélandais Tim Price a payé cher ses fautes sur le vertical 8c et l’oxer 9 avec Wesko, chutant de la deuxième à la seizième place. Pire encore, la Suédoise Therese Viklund, troisième hier, a complètement craqué aujourd’hui, écopant de 26 points sur Diabolique…

Mentionnons enfin les bons tours de l’adjudant Donatien Schauly et du jeune Alexis Goury, pénalisés respectivement de trois et une seconde sur Tsar du Manaou*Mili (31,4) et Trompe l’Œil d’Emery (31,8).

Demain, le classement de ce CCIO 4* de France devrait être largement chamboulé par le cross final, puisque les dix premiers couples se tiennent en quatre points, soit dix secondes de dépassement de temps, ce qui ne représente pas grand-chose sur le parcours toujours vallonné du plus beau de tous les Haras nationaux. Rendez-vous dès 9h. 

Le classement provisoire individuel
Le classement provisoire par équipes