Après le cross des Cinq Étoiles de Pau, les femmes britanniques dominent, alors que la France opère une belle remontée

Comme à son habitude, le cross des Cinq Étoiles de Pau a offert un spectacle magnifique. Trente-et-une combinaisons, quarante-cinq efforts, le tout réparti sur 6,3 kilomètres à parcourir en 11,08 minutes. Tel était le défi lancé par le chef de piste français Pierre Michelet aux quarante-cinq concurrents qui prenaient le départ de ce seul cross 5*-L de l'année 2020. 



Huitième, Jean Lou Bigot réalise aujourd'hui la meilleure performance française.

© Solène Bailly / Centaure Production

Au total, dix couples ont réussi le parcours parfait, appelé “maxi”, rentrant sans fautes aux obstacles et dans le temps imparti. L’an dernier, seul Alexander Bragg avait réussi cette performance. Pourtant, certaines combinaisons étaient similaires cette année. À noter que cette épreuve relevée n’a enregistrée aucune chute, preuve du bon travail du chef de piste, mais aussi des cavaliers et de leurs montures, qui étaient tous prêts à affronter ce parcours. 

Parmi les maxi du jour, la Britannique Laura Collett avec London 52 conserve la tête du classement, dont elle s’était emparée vendredi 23 octobre à l’issue du dressage. "Cela est vraiment motivant d'entendre les encouragements au fil du parcours ! Ici à Pau, le public est vraiment extraordinaire. Je les remercie et je remercie l'organisation de nous avoir permis de courir le cross dans de telles conditions. Après avoir fait un premier passage avec Mr Bass, je savais que je devais être très précise dans les combinaisons avec London 52. D'autant qu'il a une grande amplitude et beaucoup de trajectoire sur les sauts. Je suis donc restée bien concentrée et il a été parfait. C'était la première fois qu'il courait un cross de onze minutes donc je verrais demain comment il se sent pour le saut d'obstacles mais quoi qu'il arrive, je suis déjà très fière de lui ce soir !", s'est réjouie la cavalière en conférence de presse. Sa compatriote Piggy March, en selle sur Brookfield Inocent, profite des quelques difficultés rencontrées par Christopher Burton pour accéder à la deuxième marche du podium provisoire. “Nous avons beaucoup de chance d'être ici à Pau”, a salué la Britannique. “C'est pour moi une occasion en or pour préparer Brookfield Inocent en vue des Jeux Olympiques de Tokyo. Je n'étais jamais venue ici mais je m'attendais à un cross comme celui d'aujourd'hui, très galopant, mais aussi avec des zones techniques délicates. Je suis très fière de mon cheval qui courait aujourd'hui son premier cross 5*. Je pense même qu'il est l'un des meilleurs chevaux que je n'ai jamais montés.” Le Néozélandais Tim Price gagne lui aussi une place malgré une seconde de retard avec Wesko et termine troisième. “2020 est une année étrange pour tout le monde. S'il doit n'y avoir qu'un 5* cette année, Les Cinq Étoiles de Pau sont un parfait exemple de ce niveau de compétition. Je remercie l'organisation et le chef de piste Pierre Michelet pour la qualité du parcours proposé aujourd'hui sur le cross. Il demandait aux chevaux et cavaliers d'être courageux mais aussi précis, réfléchis et bien concentrés. Pour moi, c'est comme cela que doit être construit un cross 5 étoiles”, a, quant à lui commenté Tim Price.

Du côté des Français, on compte trois parcours sans pénalité. Le premier d’entre eux a été signé par Alexis Goury, accompagné de son fidèle Trompe l’Oeil d’Emery. Encouragé par le public, le jeune tricolore n’a pas caché sa joie en franchissant la ligne d’arrivée. Le poing en l’air, celui qui terminait septième du CCI 4* de Pau l’an dernier remonte à la dixième place. Devant lui, Jean-Lou Bigot, associé à Utrillo du Halage, s’empare de la huitième place. “Avant même de m'élancer, j'adorais ce cross ! Pierre Michelet a su proposer un tracé bien équilibré, technique. Bravo et merci à lui ! Pour autant, je ne peux pas dire que le parcours ait été facile pour moi. Utrillo du Halage a beaucoup progressé depuis les derniers Championnats d'Europe et je suis très satisfait de son comportement, tant sur le dressage que sur le cross d'aujourd'hui, mais il me reste encore du travail pour arriver au niveau de Tim Price (rires) !", a expliqué le Tricolore, qui s’est également exprimé au micro de GRANDPRIX. Tout comme pour Trompe l’Oeil d’Emery, Utrillo du Halage n’a pas semblé éprouvé par son effort. Le fils de Kara du Halage avait d’ailleurs pris la cinquième position du CCI 3*-L de Lignières au début du mois. Enfin, Maxime Livio n’a rien lâché non plus avec Vittorio du Montet. Trente-et-unième après le dressage, la paire effectue une très belle remontée jusqu’à la douzième place. Ce Selle Français ne faisait pas l’unanimité dans ses jeunes années, mais a bien donné raison à son cavalier d’avoir cru en lui. Ces très belles performances tricolores le sont encore plus puisque ces trois chevaux déroulaient là leur toute première compétition à ce niveau. 

Luc Chateau et Troubadour Champoux n’ont pas démérité non plus, accusant seulement 2,4 points de pénalité à l’issue du parcours. Le couple est pour l’instant vingt-troisième au classement provisoire. Benjamin Massié, qui a d’ailleurs monté Vittorio du Montet dans ses jeunes années, et Arthur Duffort se suivent, respectivement associés à Une Eau Vive Dubanier et Toronto d’Aurois. Malheureusement pour Karim Florent Laghouag, son Triton a baissé de pied à partir de la huitième minute du parcours, lui coûtant une dérobade et vingt points de pénalité sur la difficile combinaison numéro 14. Jean Teulère et Arnaud Boiteau ont quant à eux jeté l’éponge, tandis que Rémi Pillot a été éliminé. 

Avant l’ultime test, celui de saut d’obstacle, qui se tiendra demain, rien n’est joué. Moins d’une barre sépare les quatre premiers duos, et la visite vétérinaire de demain matin pourrait réserver des surprises après ce cross exigeant. Rendez-vous demain, à partir de 15 heures, pour vivre le dénouement de l’unique CCI 5*-L de l’année !


Les résultats provisoires ici.