Pas de Jeux olympiques pour la championne du monde DSP Alice

DSP Alice ne fera pas le déplacement au Japon pour les Jeux olympiques de Tokyo, a annoncé aujourd’hui sa cavalière Simone Blum. L’alezane de quatorze ans, championne du monde en titre, a été opérée hier avec succès. L’Allemande souhaite maintenant donner à sa complice tout le temps nécessaire à son rétablissement complet, faisant ainsi une croix sur l’un de ses grands objectifs.  



Simone Blum a annoncé ce matin sur ses réseaux sociaux renoncer à se rendre au Japon pour les Jeux olympiques avec DSP Alice. “Le grand rêve des JO est malheureusement tombé à l'eau pour nous et nous devrons donc nous passer d'un départ à Tokyo en 2021.” Une perte lourde de conséquence pour l’équipe d’Allemagne, qui se voit privée de son couple champion du monde en titre, sacré en 2018 lors des Jeux équestres mondiaux de Tryon et également médaillé de bronze par équipes. L’alezane de quatorze ans a dû être opérée hier. “Une contusion persistante sur la jambe […] a dû être enlevée chirurgicalement”, précise l’amazone 

Comme l’indique sa cavalière de toujours, tout s’est bien déroulé pour la fille d’Askari 173. “Nous sommes heureux qu'Alice ait survécu à cette intervention ainsi qu’à l’anesthésie et nous sommes absolument soulagés de la revoir debout sur ses quatre pattes.” Une convalescence de trois à quatre semaines débute maintenantSimone Blum est déterminée à laisser le temps nécessaire à Alice pour récupérer pleinement, afin que celle qui a également récolté l’argent par équipes aux Européens Longines de Rotterdam en 2019 et pris la quatrième place en individuel continue de “faire battre le cœur des fans d’équitation à l’avenir.” 

Un énième coup du sort pour les championnes du monde, pour qui “Tokyo 2020 était notre grand objectif”. Le report d’un an de l’échéance semblait pourtant jouer en leur faveur, même si “en raison du manque de concours et de l’épizootie de rhinopneumonie équine, la préparation pour les Jeux olympiques est devenue presque impossible”, écrit l’amazone.  



Une rentrée décalée 2020

Après plus d'un an d'absence, DSP Alice avait fait sa rentrée en octobre 2020 lors de l'Hubside Jumping de Grimaud.

© Sportfot

Absente des terrains de concours pendant plus d’un an entre septembre 2019 et octobre 2020, en raison du congé maternité de Simone Blum, qui a accueilli son premier enfant en début d’année 2020, puis de la pause forcée des compétitions en raison du premier confinement décrété pour tenter d’endiguer la pandémie de coronavirus, la rentrée sportive de DSP Alice avait déjà dû être décalée de quelques semaines.  

En effet, début septembre, l’agile jument a été victime d’un lumbago alors qu’elle se trouvait dans son box, au CSI 3* d’Aix-la-Chapelle. Le couple était alors réapparu en octobre dernier à l’occasion de l’Hubside Jumping de Grimaud, où il a réalisé quatre tours, avant que la saison ne se termine.  

En février 2021, avant que les compétitions soient à nouveau mises à l’arrêt, DSP Alice avait été engagée au CSI 4* de Vejer de la Frontera, où elle a effectué deux tours à 1,30m, respectivement pénalisés de onze et un points.  

Ne vous estimez pas malheureux si vos rêves ne se réalisent pas; seuls ceux qui n'ont jamais rêvé sont vraiment malheureux, philosophe Simone Blum, qui voit donc les JO s’envoler.  

GRANDPRIX souhaite un prompt rétablissement à DSP Alice et adresse ses meilleures pensées à l’entourage de l’alezane.