“Je ne vais pas aux Jeux olympiques pour simplement y participer”, Yuri Mansur

Reconnaissable entre mille par sa veste jaune citron, Yuri Mansur n’en reste pas moins discret, tant sur les terrains de concours que dans son équitation. À quarante-deux ans, le natif de São Paulo s’envolera pour sa première échéance olympique dans une poignée de jours. Vêtu de son imperméable imitant la couleur du soleil pour braver la pluie qui s’abattait sur l’Oise le week-end dernier, le Brésilien s’est prêté sans détours au jeu des questions-réponses. Après deux saisons compliquées, Yuri Mansur n’a rien perdu de son éternel optimisme. Dans un français parfait, le talentueux Auriverde est revenu sur le parcours du combattant traversé par son Vitiki, sur l’histoire singulière de sa sublime monture olympique QH Alfons Santo Antonio, mais aussi sur ses relations avec le Suisse Philippe Guerdat, sélectionneur national de la délégation brésilienne après avoir officié pour le clan tricolore pendant six années. À l’occasion du Jumping de Chantilly, le sympathique cavalier s’est même risqué à un pronostic pour les prochains Jeux olympiques. Entretien.



Comment vous sentez-vous, ici à Chantilly, et quelles sont vos objectifs pour ce week-end?Chantilly fait partie de mes concours favoris. C’est un concours que j’adore. Je nourrissais de bons espoirs pour cette année, parce que j’avais amené Vitiki (Han, Valentino x For Expo) pour le Grand Prix. Malheureusement, on lui a décelé une sinusite dès le premier jour de compétition alors il n’a pas pu sauter. Il aurait pu, mais il a consenti tellement d’efforts pour renouer avec le sport que nous ne trouvions pas cela juste pour lui. Nous l’avons soigné et il va bien. Ici, j’ai également un très bon cheval de sept ans, QH Bamboleo Santo Antonio (ex-Jelle, KWPN, Cidane x Carthago) et ma j...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Essayez pour 1€ sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe